Abonnez vous!

Search

Moulti table

Pas de session hier.

Trop de fatigue accumulée.

Les zyeux qui piquent, le manque de concentration, la tête qui tient difficilement sur son attache, vos paupières sont lourdeeeeeesssss, sont autant de facteurs EV-.
En plus madame jouait sur un autre site. (Chérie, si tu me lis, arrête de caller avec des poubelles, c'est EV- ca aussi)
Mon outil de travail occupé, ca fait une excuse supplémentaire pour opter sur le mode récupération.

Dommage, j'étais 5ème de mon championnant. Peu de chance de grimper, mais j'avais l'occasion de continuer à creuser l'écart avec les poursuivants. En même temps le gain entre la 5ème place et les places de 6 à 10 est pas énorme. Rien en tout cas qui justifie de sacrifier ma courbe de gain.

J'ai été interpellé par le commentaire sur le multi-tabling d'un infidèle lecteur (y mange à tous les rateliers), le sus-nommé Eiffel38 incognistar des blogs aux analyses bien souvent pertinentes.

Il a bien sûr raison, le plaisir de multi-tabler est moindre. C'est l'usine. La robotisation. Des décisions le plus souvent mécaniques. Un analyse plus grossière car le temps de décision est réduit. On est un peu comme un céphalopode avec les tentacules qui essaient de fouiller les rectums des ses proies à la recherche de sa pitance. Souvent, la tentacule est tranchée net, mais elle repousse instantanément laissant peu de chance aux adversaires de se débarrasser de notre présence encombrante.

C'est un plaisir primaire, en provenance directe de notre héritage reptilien.

Un peu comme quand on a faim et qu'on bouffe un kilo de pâtes. C'est pas Bocuse, mais c'est vite fait et ca satisfait à notre besoin direct.

Le multi tabling satisfait le besoin d'engranger des dollars rapidement. Ca fait parti de la panoplie du grinder.
Il ne faut pas oublier les objectifs, en tout cas les miens: monter de limite et monter une bankroll.

Quand je lis les blogs de joueurs plus expérimentés qui ferraillent notemment dans des parties live ou le buy-in est de l'ordre de grandeur de ma bankroll actuelle, ca laisse un ptit goût de jalousie dans la bouche.
Mais j'attends mon heure. Patiemment.
Petite fourmi des micro-limites espère bien un jour venir taquiner la gamme du dessus.
Il lui faudra accumuler les moyens matériels, mais aussi le niveau suffisant pour ne pas être la proie facile de ces voraces.

Ma stratégie concernant le multi-tabling est simple.
Quand je monte d'un niveau de limite, je joue peu de tables: 2, 3 voir 4. J'apprends à jouer avec les nouvelles contraintes. A devenir gagnant face à des adversaires qui sont potentiellement meilleurs que moi.
Puis, petit à petit, si bien sûr mon adaptation s'est bien passée et que je pense avoir un edge sur une majorité d'adversaire, j'augmente le nombre de table. Jusqu'à la limite suivante...

En bonus, le championnat auquel je fais référence fait parti d'une promo du site sur lequel je joue (je l'ai déjà cité quelque part, je vais pas non plus leur faire de la pub tant qu'ils m'ont pas sponsorisé hein). En sus des primes de classification, le premier durant 7 semaines consécutives gagne un package WSOP. Ca me fait baver. Seulement voilà, ceux qui jouent la tête multi tablent au moins à 16.
Et là j'ai le cul entre deux chaises.
Monter en NL50 dès que possible, ou augmenter mon activité multi table jusqu'à pouvoir essayer de décrocher le précieux.
Du coup, je pense essayer de ménager la chèvre et le chou, c'est à dire voir jusqu'à combien de tables je peux grinder tout en continuant à être gagnant.
Ce qui me freine, c'est qu'il y a un bounty sur le gagnant de la semaine précédente qui augmente en fonction du nombre de semaines où il est victorieux et que poissard comme je suis (tout le monde n'est pas D8) je me vois bien suer comme un âne pendant six semaines pour me faire détrôner la septième.

Clairement, le grindage moulti table n'est pas une activité pleasure-max.
C'est plus un travail de fond. La mine du poker quoi! La tête dans le noir à suer en piochant et à éviter les coup de grisous.

L'idéal est bien entendu le poker de tournoi.
Je fais bien de temps en temps des MTT, mais mes résultats n'ont pas été à la hauteur de mes espérances. En tout cassi  ce n'est pas le meilleur format pour monter une bankroll, c'est le meilleur format au niveau plaisir. Ca stimule l'instinct de compétiteur.
De plus, outre l'investissement en buy-in, il faut également considérer l'investissement en temps.
Par exemple, j'ai participé à un MTT de la xewoll league. Début: 21h. J'ai fini 7ème à 3heures du mat. J'ai balancé le tapis avec pas grand chose.  Il fallait bien aller se coucher. Le réveil le lendemain à 7h30 fait mal.
en plus idiot que je suis, j'ai rempli mon ID avec mon pseudo dans la league après le début du tournoi. Pour la petite histoire, du coup j'ai pas été comptabilisé et j'ai finalement boudé ce championnat. Merde quoi, 4 heures de sommeil pour être ignoré! C'est trop injuste!

Bref je vais devoir continuer à grinder encore un petit moment en gardant dans un coin l'image des glorieux tournois qui m'attendent.



8 commentaires:

Hello!
D'abord je te signale que vu tout ce que je prends dansla gueule depuis 1 an j'ai mérité d'avoir quelques jours chatards!
Deuxiemement si tu veux te devenir un multitableur de folie, il me semble que tu devrais avoir au moins deux grands écrans. J'ai un copain qui fait ça (macqueen)c'est assez impressionant!
Moi tu sais que je ne joue qu'en omaha pour le cash, donc impossible de trop multitabler, car il y a trop de facteurs à prendre en compte pour décider de payer ou relancer, et donc à partir de 4 tables je suis perdu! Mais pour toi qui cherche à multiplier les tables pour passer dans les premiers de ton challenge, ça pourrait ne pas etre idiot d'acheter le deuxieme ecran..

bon, D8 a déjà rectifié (merde, il est passé avant moi!!!!!) sinon je l'aurai fait : c'est un poissard qui run good depuis 3 jours, maiscavapasdurer ;-D

Voici ce que j'ai appris aujourd'hui grâce à Gaëlle et comme je ne suis pas certain d'avoir tout saisi, je la cite:

"Si on prend un joueur de NL50 avec un winrate de 10bb/100 et ce même joueur qui passe en 100, mais qui divise son winrate par 2, 5bb/100 (ce qui à priori semblerait revenir aux mêmes gains au final), on se rend compte, qu'on ne fait qu'augmenter la variance. Le standard de déviation moyen de 50bb est multiplié par 2 (50bb = 25 pour la 50, 50bb=50 pour la 100).

Le joueur de 50 peut donc s'attendre à gagner entre 22 et 28k, tandis que s'il passe en 100, il gagnera entre 17 et 31k sur 500K hands"

cela peut t'aider à mon avis à décider si tu dois monter ou pas, en fonction de tes objectifs et de ton winrate... ;-)

Sinon, je m'insurge à propos de mon infidélité : je suis toujours là, je lis toutes tes news, donc je suis fidèle ! mais pas monoblogame, il faut me partager ;-D

Mes humbles excuses à D8, je charrie ton good run du moment. On a tous notre lot de poisse et ca fait plaisir quand ca rentre.
Je n'ai pas l'intention de devenir un multi tableur de folie, je cherche juste un accelerateur de progression. A voir pour l'ecran, je suis sur un portable et j'aime bien me balader avec...
Analyse encore une fois intéressante mr eiffel.
Faut que je réfléchisse la dessus.
Bon fin de session, je vais me plier dans les torchons.

j'avais oublié : j'ai vu la référence (moulti table) au film "le 5ème élément", j'adore aussi lorsque Milla Jovovich le dit :-D

Ilest bon ce eiffel, il est bon!

Désolé l'ami, mais je ne partage pas ton avis sur le fait qu'il faille multitabler en cash pour monter une bankroll.
J'ai monté une bankroll très conséquente en ne jouant que des MTT. Outre le plaisir décuplé de jouer en tournois, l'adrénaline provoquée par un gain à 4 chiffres pour une mise de 10$ est sans équivalent avec x sessions de cashs même toutes positives.

Certes shadow, mais le problème du MTT est qu'il demande plus d'investissement en temps consécutif.
Quand on bosse et qu'on a une famille à s'occuper ca limite le temps libre.

Publier un commentaire