Abonnez vous!

Search

To bluff or not to bluff

Retour en NL20 hier.

Je monte le nombre de tables à 10.
Je m'éloigne de ma zone de confort qui est de l'ordre de 6 tables.
En novembre, j'ai déjà tenté de monter le nombre de tables. Je suis passé de 4 à 6 puis 8, 10 et pour finir 12. Tout ca en 1 semaine. Ma première session à 12 tables a été plus que rentable (+55). Du coup j'ai insisté sur cette configuration. Résultat pendant 10 jours, j'ai perdu entre 20 et 50 $ par session. Bad beat soit, mais surtout tilt multi table. Ca m'a plombé mes résultats du mois: en deux jours de décembre j'ai gagné plus que dans tout le mois de novembre. Bref j'ai arrêté d'insister et suis retourné dans ma zone de confort pour renouer avec le gain vu que là c'était je t'aime moi non plus.

L'objectif est de monter petit à petit le nombre de table pour cumuler des points plus rapidement pour le championnat, ce qui devrais me permettre de réaliser des sessions moins longues et peut-être pouvoir dormir un peu plus.

Pour augmenter le nombre de point, je décide de monter également d'un level mon taux de bluff.

Sur la première table, première main en BB, je découvre QT à coeur. Relance de la SB que je call rapidement.
Le flop: 3 ptites cartes dont deux piques.
Mise de la SB et je paie
Turn: pique
check de la SB je mise 1/2 pot. SB pars dodo, et là je me la pête d'entrée de jeu en montrant mes deux coeurs. Je vous annonce la couleur les gars. Ce soir, je vais vous martyriser. Je vais vous donner du fouet. Je serais sans pitié. Les faibles et les opprimés restez aux abris! Ce soir, c'est un jeu d'homme.

Pendant 1 heure sur toutes les tables, je vais tenter des bluffs foireux (insistant lourdement) qui vont lamentablement échouer. Mes raise préflop vont se faire surrelancer. Parfois je vais même caller pour éviter le ridicule et garder un semblant de dignité. Des mises au flop, à la turn avec des mains comme 83o (en position quand même) vont se faire démonter à la river.
Même mes mains légitimes dérouillent: une des seules quintes de la soirée prend cher contre une couleur que même je l'avais vu venir et que même j'ai même pas eu peur. Mes AA et KK triomphent glorieusement des blinds. Un brelan de valet pète sur une quinte de l'espace...Sick...

Bon reprenons nos esprits. Je fais une pause d'au moins... 3 minutes dans ma phase aggro-donk.
Je lève un peu le pied quoi. Pas kamikaze le rince. Se rendre compte à l'évidence quand ca veut pas, ca veut pas.

Du coup je me fait un peu moins insistant. Je laisse passer l'orage. Et ca se passe mieux. Mes belles mains fructifient. Mes bluffs préflop sont respectés et mes CB également. Oui faut dire que une fois l'orage passé, j'ai ré-enclenché la vitesse supérieure. Je vais pas me laisser intimider par un peu de variance non plus!

Je ne résiste pas a vous conter une de mes dernières mains où j'ai joué comme un fish et chatté comme les aristochats. Faut dire que je prêtais peu d'attention à cette table et que la taille du tapis de villain ne m'effrayait pas outre mesure.
Je reçois 88 au cut off.
Villain en middle position limpe, je fais de même, SB nous rejoint et BB check.
Flop: 9Q3 arc en ciel.
Mes partenaires checkent en coeur et je mise un petit 0.4 pour tester l'ambiance.
SB et BB m'obligent en allant prendre un peu de repos.
Voilà t y pas que Villain se met en tête de me relancer à 1$.
Roooo le Villain Rominet.
Bon il a une dame. Je call. Je sais pas pourquoi. Mais je call. C'est souvent que je gagne contre ce villain là en ayant la plus mauvaise main au départ. Est-ce que ça m'a influencé?
Turn: 8
Nice call.
Villain envoie ce qui lui reste soit 2$ et des brouettes. Je call. Il me montre Q9.
La river ne le sauvera pas.
Il m'insultera copieusement après ça. Il a mis 1$ quand même! J'aurais du me coucher abruti de fish que je suis.
Dommage je vais me coucher, sinon j'aurais pousser villain en mode tilt-max et il aurait encore une fois contribué à mes bonnes oeuvres...

Bilan de la session de l'orde de 20$. (mon tracker est tombé en rade à la fin)



10 commentaires:

Je ne sais pas comment tu fais, moi au dessus de 3 table, j'attrape une crise...

Bon ça va, un bad beat a 1$ je pense qu'il devrait survivre...
Faut pas l'faire jouer contre Durrrrrr lui!

Je m'entrainne assidument. Comme tu as pu le lire, j'ai eu une phase compliquée sur le multitable. En même temps, moins de 4 tables je m'emmerde.
Bonne chance pour ton défi.
PS: je t'ai envoyé un mail, la confirmation d'inscriptin ne fonctionne pas sur ton site

D8: non bat beat à 4$ .. ca fait cher pour un short stack

12 tables = grinding = no pleasure

pas pour moi.

en même temps, c'est le titre de ton blog, c'est donc normal...
Le poker, c'est la vie. Dans la vie, au travail, il y a une règle, la règle des trois "P" : Plaisir, Pouvoir, Pognon.

Au poker, ça donne:
Pognon : gagner des $$$ et arrondir ces fins de mois difficiles
Pouvoir: constater que tu as un edge sur les autres
Plaisir: celui de rencontrer d'autres joueurs, tester de nouvelles techniques (par forcément EV+), faire des maths appliquées, etc

on peut donner un % à chaque composante, dans mon cas:
Pognon : 5%, je gagne très bien ma vie par ailleurs, je ne cashoute ni cash-in au poker, mais je joue des $$$ sinon le niveau est exécrable, mais le minimum suffisant pour atteindre un niveau où je me fais plaisir
Pouvoir: 15%, je me lasse vite des parties où mon edge est évident pour aller vers plus d'opposition pour augmenter mon...
Plaisir: 80%, c'est ce que je cherche.

et toi, pourquoi tu joues au poker ? ;-)

à propos, petit problème sur ta gestion de libellés associé à tes articles: tu dois mettre une virgule entre chaque mot clé.

Par ex: NL20, steal tilt
NL20, bluff
NL20, Sng

comme ça, tu peux accèder aux articles parlant de NL20 (même s'ils parlent aussi de bluff, tilt, ohama...)

Mon cher eiffel tu remarqueras que je ne suis qu'a 10 tables encore.
Bon d'accord 12 ca me tente, mais en fait pour cette connerie de championnat.
Je joue au poker pour améliorer mon niveau, pour la compétition et pourquoi pas pour gagner des $ le cas échéant.
En tout cas tout est lié: j'augmente mon niveau, je gagne plus de $, je change de niveau dans la compétition (je monte de limite).
L'objectif est de monter, monter, monter, monter.
Quand mon niveau est acceptable pour la limite, mais pas ma bankroll, le multi tabling est un accelerateur interessant.
Je vise la NL50 sous peu puis la NL100.
Bon j'avoue aussi que moins de 4 tables je m'endors.
Pour le moi, le mieux serais bien sûr le poker de tournoi vu que ce qui prédomine c'est bien sûr la compétition, mais je n'ai pas la bankroll temps adéquate et là ... pas d'outil miracle.
Faut que je provisionne pour.

Merci pour les libellés, je vais corriger ca...

MErci beaucoup de t'être inscrit sur mon site, tu es le bienvenue...

Et merci aussi pour le petit commentaire que tu as laissé :) Le problème de mail est lié à quelque chose qui m'échappe pour le moment....
Bientot dans la zone parametres (profil) tu pourras indiquer ton blog, ainsi il apparaitra sur mon site....

Bon courage à toi et tes 1000 tables simultanées !

De Nada gainternet, ton defi est marrant.
Je suis également développeur donc le challenge technique que tu te fixes me plaît.
Pas développeur Web hein, pour ça c'est Eiffel qui me coache.

le coach te félicite : gestion des libellés OK ! ;-)

Publier un commentaire