Abonnez vous!

Search

Les n'As ou les nazes?

Hier après-midi, je reçois une invitation pour un freeroll pokernews sur mon site habituel.
Ni une n'hideux, de retour at home, je profite de la bonne occase pour m'inscrire: 2770 $ de prix et 500 joueurs en lice.
J'opte directement pour une stratégie stefalienne: jouer le moins de mains possibles et voir jusqu'où je peux survivre. En fait cette stratégie est dictée par le buy-in: un freeroll tous les affreux essayent de se mettre à l'envers dès qu'ils ont une figure en main. Difficile dans ces conditions de venir sournoisement et pour pas cher dans des pots avec des mains à potentiel. De toutes façons, le croupier rechigne à me donner quoi que ce soit de potable.
Je vais quand même gratter quelques jetons avec un AJ qui trouvera son as au flop, mais rien de bien folichon.
Je vois mon stack descendre au gré des blindes et des antes, impuissant.
J'ai l'impression d'être dans une mare où je m'enfonce doucement en regardant la colline en face. Ils ont l'air de prendre du bon temps sur la colline, la tête dans les nuages.
Je dois réagir.
Je reçois AK en middle position. UTG ouvre avec une relance, je triple la mise et UTG est le seul à me payer. Sur le flop 36Q, UTG envoie son tapis qui vaut 10 fois le mien. Je fold, je le vois bien sur QQ. Il me reste pas grand chose. Sniff.
Je vais envoyer le tapis peu de temps après avec A9s, payé par BB avec J2o qui trouve son valet. Avec 3.5 BB, ta Fold Equity est réduite à peau de chagrin mais son call reste quand même plus que discutable vis à vis d'un joueur qui n'a joué qu'une main sur la table. D'autant plus que le call représentait 1/4 de son tapis.
Bref ca illustre mes difficultés en tournoi à monter un stack tôt quand les mains ne sont pas là.

A côté j'ai bien sûr 1 table de NL50 et 5 tables de NL20.

NL50
C'est reparti pour la fête du slip.
A la table, deux reg de NL20 que je joue sur toutes les tables depuis que je suis à cette limite, un bon joueur que je ne connais pas, un aggro, et plusieurs fish bouche ouverte faisant des bulles pour qu'on les repère.
Je joue serré et fais plusieurs tours de table sans jouer une main quand je touche KJs au cut-off.
Je relance de 4BB et suis suivi par deux fishs SB et BB.
Flop: 76K
Les blinds checkent et je mise les 3/4 du pot. Suivi uniquement par BB.
Turn: K. Héhéhé. BB mise la moitié du pot. J'ose comprendre qu'il a un petit roi, et je relance. Il paie ma relance.
River: Q. BB check. Bon il a pas la dame, je mise le pot. Il paie avec K6. Désespoir. Ce coup me fait perdre la moitié de mon tapis et de la fumée me sort des nazeaux.
Je vais perdre encore avec JJ suivi par un nouveau sur la table qui callera mon continuation bet et enverra le tapis à la river sur un board comprenant un As et un K. J'ai foldé mais mon tapis est mal en point. Je verrais le gugus plus tard faire ce type de moove en bluff total et aurais quelques regrets...
Je vais engager quelques jetons à droite à gauche pour setminer, mais ne trouverais rien.
A 16€, je n'attends plus que l'occasion pour envoyer la boîte, mais je désespère d'avoir une main potable quand KK m'est servi en BB.
Fishman relance en middle position, et je surrelance. Il propose que l'on mette mon tapis et je l'oblige.
KK contre TT. Miracle. Mes rois tiennent et je me refais un peu.
La main suivante fishman perd encore contre KK avec 64 qui avait quand même trouvé son 4 au flop!
Il râle. Il en a sa claque de ce site de merde.
La main suivante il relance à 4€ en demandant qui a les rois et je couche mes 88, son tapis est trop petit pour m'offrir les côtes suffisantes. Il sera suivi par un reg de NL20. Le board offrira deux 8. Dépit.
Je ne finirais qu'à -20€ en NL50 ce soir. Du progrès.

NL20
RAS. Je vais compenser mes pertes en NL50 par un petit gain en NL20 de l'ordre d'un vingtaine d'euros.
Classique.

AA
Je voulais par le titre du post, parler de la façon dont on joue AA.
Hier encore je me suis permis de déstacker un petit limper avec ses AA alors que j'ai trouver mon set avec 33.
Trop souvent ses derniers temps je me suis retrouver dans la configuration de joueur un limper précoce avec AA. Si la plupart du temps le limper sournois y laisse un oeil ou ne gagne rien, deux fois j'y ai laissé des plumes:
* au bouton avec QQ je relance le pot, le limper me surrelance et j'envoie la boite car je suis pas du genre à me faire marcher sur les pompes quand j'ai du matos.
* au bouton encore, je relance avec 22 , limper min-raise et c'est moi qui boite pour lui dire coucher-pas-bouger, c'est moi qui commande et pis c'est tout. Autant vous dire que c'est pas une bonne stratégie. Bon je l'ai fait car le profil du type me le dictait.
La plupart du temps, c'est eux qui y laissent des plumes en laissant rentrer tout plein de mains qui vont flopper.
Ouais ils attendent une relance et souvent ils peuvent attendre car derrière ca limpe grave.
Les As pour moi c'est la meilleure main mais préflop. Il faut engager un maximum d'argent car une fois le flop découvert, les statistiques basculent rapidement. On peut éventuellement piéger un type très aggro en faisant une légère relance. Le genre de relance qui dit "oh que je suis faible, si tu insiste je me coucherais". Mais de là à limper...
Tant pis si l'on ne récolte que les blindes, c'est toujours mieux que d'y laisser son tapis.
Du coup je ne pige pas cette mode de limper avec AA. Il y a eu un article récemment sur une stratégie de ce type? Gus Hansen a fait un moove comme ca? Ca finit tellement souvent en arroseur arrosé...

Et toi, t'en pense quoi?



6 commentaires:

limper AA ? beurk !

perso, je raise AA comme n'importe quel main. C'est la meilleure façon de la masquer.

La seule différence réside dans la position, je la joue à n'importe quel position. Alors qu'un 87s sera raisé en position... Donc, souvent, je prends que les blinds avec un raise UTG... en contre-partie, je me fais rarement craqué les As :-)

Mais évidemment, c'est ma façon de jouer ;-)

Limper les As en Cash game, c'est vraiment très laid.

Par contre, en tournoi, ca peut arriver. Par exemple, si je suis faible en jetons, que je veux absolument récupérer plus que les blindes, je peux tenter cette stratégie certes plus risquée mais particulièrement sournoise.

@Eiffel: tu joue la façon classique, celle que je préconise aussi
@raoul: m'étonne pas que tu sois un sournois!

"Il rale. Il en a sa claque de ce site de merde"

j'ai ri !

pour les AA, si on a un joueur très aggro à la table (ou mieux plusieurs), c'est là que c'est bon le back raise. Sinon non. (bon c'est mon avis de joueur de tournoi aussi, en CG je sais po je débute)

lou papet

Moi c'est kifkif la praline et c'est suivant mon humeur...

Des fois j'envoie le pâté, des fois je les joue tranquilles.

Mes AA (pas si nombreux) passent 3 fois sur 4, mais quand ils ne passent pas, cela me fait mal au popotin.

@gainternet: si tu AA passes 3 fois sur 4, c'est que tu les joues mal : ils devraient passer 4 fois sur 5 ;-)

@rincevent: je suis straightforward comme garçon, au poker comme dans la vie ;-)

Publier un commentaire