Abonnez vous!

Search

Poker Power: chapitre 4 à 6.

Suite et fin de ma première approche du bouquin de Negreanu.
Ca a été long pour arriver au bout, la faute à des soirées trop longues et des nuits trop courtes qui m'ont laissées peu de créneau pour achever le pavé.


Je passe rapidement sur le chapitre 4 dans lequel Paul Wasicka nous parle des cash game short handed.
Ouais, j'ai peut être loupé quelque chose, mais j'ai pas spécialement accroché comme les chapitres précédents.


Rapidement aussi le chapitre 5 ou c'est cette fois David Williams qui nous baratine un peu sur la psychologie et comment varier son jeu.
Je ne sais pas si j'étais mieux luné à l'approche de ce chapitre, mais je l'ai trouvé un peu au-dessus des autres.
Plus intéressant quoi. Pas transcendant, mais il décrit des concepts qu'on a peu l'habitude de lire comme celui du "mâle dominant".
Probablement un des chapitre que je relirais.


Enfin nous atteignons le Graal.
Le chapitre 6: le small ball décrit par Negreanu himself.
Et là, ca vaut toutes les peines d'y être arrivé.

Une approche du jeu claire, détaillée, agrémentée d'exemples pratiques.
Pour résumer, il donne une approche du jeu large semi-aggressive...

Une bonne baffe dans ma tronche.
En effet, j'avais plus ou moins d'instinct adopté quelques idées small ball mais ma mise en pratique était merdeuse.
Surtout tellement incomplète qu'il n'y avait aucun risque que ca marche.
Egalement trop tight preflop. Du coup au lieu d'avoir l'air d'un fou, j'ai l'air d'un coffre.
Bref, remballe tes billes et mate un peu le maître.
Disons le de suite, ca me plusqueplait.

Oeuf corse, je n'ai que survolé en première lecture ce qui sera ma nouvelle bible et il me faudra plusieurs passages pour en extirper quelques améliorations notables de mon jeu.

Trois points suscitent mon interrogation:
  • Clairement orienté vers le tournoi, quid de ce concept en cash game?
Quand on joue plusieurs format simultanément, il est souvent difficile d'avoir des approches distinctes. Au final, on se retrouve souvent à avoir un gloubi boulga de deux stratégies qui devraient être clairement séparée au départ.
Peut-on approcher le cash de cette façon? Probablement que oui, mais cela va à l'encontre des commentaires sur des post précédents qui évoquent de relancer plus fort.
Le small ball est basé sur de faibles relances qui masquent la force de la main. Il doit y avoir un équilibre à trouver...

  • Il y a probablement une adaptation à réaliser en fonction du niveau.
Si je ne doute pas de l'efficacité sur des field de bons joueurs, dans des contextes où ca push à tout va dès les premiers niveaux les pertes peuvent être rapidement importantes.

  • D'autres part, un jeu qui fait jouer beaucoup de mains, quid du multitabling pour le joueur on line?
Adopter une approche plus large devrait être synonyme de moins de tables car trop d'action tue l'action. Un multi-tabling raisonnable à trois-quatre tables pour commencer devrait facilement faire l'affaire.



Même si je trouve assez peu d'intérêt aux premiers chapitres du livre, la partie small ball rattrape tout et justifie amplement de dévorer cet ouvrage.
Même si votre jeu n'a pas besoin de copier le concept, il est toutefois fondamental de comprendre les joueurs le mettant en pratique pour pouvoir les contrer.
Même si j'ai pas d'action dans le bouquin, je ne saurais que trop conseiller de le lire.


T'en pense quoi toi de l'adaptation de ce concept à ton jeu de tous les jours?

Pour commander Poker Power via ma boutique amazon:



 




13 commentaires:

masquer la force de sa main par une relance faible... face à 4 joueurs dans le coup, ça dit juste, et justement, que ta main est faible (car elle le devient face à 4 joueurs!) !

je ne pense pas que cela soit l'application au CG de que dit Daniel... et n'oublions pas qu'il ne joue pas aux mêmes limites que nous...

en tout cas, tu m'as donné envie de le lire car je pense que cette technique est idéale pour monter du jeton en début de tournoi avec un niveau de risque raisonnable... à voir !

Tu m'as donné envie de le lire, mais j'irai sans doute direct au chapitre Small Ball ;-)

Yep, le small ball est une stratégie très efficace par rapport au jeu en tournoi avec progression des blindes et nécessité de proteger son tapis.

Ca me semble compliqué de l'appliquer en cash game. D'ailleurs, comme c'est un concept "à la mode" je vois de + en + en CG des zinzins qui s'amusent à mini relancer des flops. En fait, ca revient à du raise pour info.

Et le raise pour info, c'est mal ;)

C'est bien le problème que je soulève, avoir deux approches différentes cash et tournoi me semble compliqé quand tu joues les deux simultanément.
D'ou trouver peut être une adaptation!

Et t'arrives quand au chapitre SmallBallOches ? Au fait, c'est moi ou Lessim ne nous a pas encore inscrit ?

Du coup j'ai remis un peu en forme le texte sur mes interrogations...

@K: c'est toi, je viens de verifier nous sommes bien inscrits!

ah ces musiciens, toujours la tête dans les nuages ! ;)

J suis toujours sceptique en ce qui concerne les bouquins et leurs conseils qui sont données par des types qui jouent en live en NL 6000$ à des gars qui jouent online en NL20.
Ne progresses-tu pas déjà de ton coté.Es tu arrivé à ta limite pour avoir besoin de nouvelles perspectives ou au contraire te prépares tu à dérégler la machine à multitabler que tu es?
Car adapter son jeu,ne nous y trompons pas,au moins au début,ça coute des ronds.
Are you in the mood for that?

@Raoul: La machine est déjà carpette, mon jeu de nit ne me convient plus.
De toutes façon il est essentiel pour un joueur d'explorer les différentes facette du jeu pour trouver son propre style.
Ca coutera quelques ronds, pas tant que ca si c'est testé sur des faibles buy in...

Interressant....trouver son propre style?Tu es sûr?

Yes.
Je parle pas de clônage, c'est impossible.
Ce qui est par contre possible c'est d'avoir certaines notions et de se les approprier.
Comme le language quoi! t'apprends comment faire des phrases et pis après chacun fait a sa sauce!
Ce qui est important c'est d'avoir les briques de bases, pas de copier Céline.

Il y a quand même du très bon à retirer de certains bouquins, perso j'estime avoir progressé après avoir lu ,relu et relu Slansky et son gap concept. Pareil pour le small ball by Dany, un chapitre bien expliqué avec pédagogie peut permettre de s'approprier les notions théoriques et de les tester sur son propre jeu de tournoi (pas en CG hein!)

Je pense que cette approche est clairement appropriée aussi au CG. Il ne s'agit pas de raise pour Info, mais de contrôler le rythme des mises, et de ne pas se commit avec une main fragile.
Et c'est aussi un bon moyen d'éviter les floats.
Typiquement si tu relance AS-k préflop hors position et ne touche rien; Tu Cbet pot et es payé.. tu t'exposes soit à faire un second barrel en bluff qui deviens problématique.. soit a check/fold dans la plupart des cas.

En misant petit tu t'exposes moins, un call adverse te permet d'aller voir pour pas cher un de tes out.. et d'aviser après.. une fois que tu maitrise tout ca, tu peux a mon avis juger si tu peux faire folder ton adversaire sur un bluff turn ou river..

je compte bien continuer a expérimenter tout ça du moins :)

Publier un commentaire