Abonnez vous!

Search

Assassix... (tournoi de poker live in Gruissan)

J''avais évoqué cette possibilite la semaine dernière et j'ai mis mes menaces à éxécution puisque je suis allé me commettre dans un tournoi au casino de gruissan samedi.

tournoi de poker texas holdem live en casino

Me voilà donc en selle pour un second et dernier tournoi de poker live d'ici longtemps si je ne fais pas une petite performance, ma bankroll ayant déjà souffert de mes écarts.
Nous sommes accueilli par un personnel beaucoup plus sympathique qu'à Namur, ce qui ne gâte rien.
Je dis nous car maman m'accompagne pour faire un tour sur les tables de cash.

Buy in à 130+20, il réunira finalement moins de 50 joueurs pour 15000 jetons de départ, des palliers de 25 minutes et 6 places payées.

Je tire la table 4 et le siège 4 et prends place, occasion pour moi de planter un peu le décor.
En guise de décor, ca manque cruellement de belles plantes, remplacées pour l'occasion par quelques vilains en pot.

Siège 1: vide jusqu'au transfert du Goujon Polak. Sympathique joueur débutant, c'est son second tournoi live après celui de la veille dans lequel j'ai cru comprendre qu'il a fait subir moults horreurs. Il déboule dans notre espace avec un énorme tapis qu'il mettra peu de temps à distribuer généreusement.

Siège 2: Knell. Bon là faut que j'explique qu'il s'agit d'un joueur lyonnais très sympa (si tu me lis...), habitué des cercles parisiens. Les stéphanois ont la fâcheuse habitude d'appeler les lyonnais "quenelles", surnom déformé par la prononciation dès que l'on franchit les contreforts de la haute-loire.

Siège 3: El Marseillo. Arrivé un peu en retard, c'est le phénomène local du casino. Il tutoie le personnel et c'est réciproque. Volubile, démonstratif avec son maillot de l'OM, c'est l'animateur de la table tout en étant un joueur difficile à lire et à jouer. Son trop d'acting le dessert toutefois, j'aurais quelques read sur son jeu grâce à ça mais en tant qu'observateur.

Siège 4: ma pomme.

Siège 5: Serrure 1. Joueur plutôt serré, mais qui fera des moves bizarroïdes comme une relance à 7500 sur les blindes à 600 couchant tout le monde alors qu'il a les as et un gros besoin de jetons...

Siège 6: Jeune Chattard. Joueur plutôt bon et qui a eu les nuts plusieurs fois sur des gros pots. Il sortira le siège 7, arrachera une partie du tapis du polak avant de migrer sur une autre table.

Siège 7: Papy Gambler. Joueur plutôt faible même s'il semble habitué des lieux. Sa présence au tournoi sera brève (éjecté sur une tentative d'arrachage à tapis alors que Jeune Chattard a un full max) et il sera remplacé par Miss Casino. Les miss casino, t'en as forcément rencontré: la cinquantaine grassouillette passée, une bonne couche de fard ponctuée par de nombreuse breloques. Elle dit avoir déjà gagné des tournois et au vu de son jeu (limp fold au flop avec QQ par exemple) je me dis que le poker est vraiment un jeu de hasard...

Siège 8: Space Man. Jeu particulier pour ce monsieur qui prendra un joli pot avec les as avec12367895 mains qui le battent après une ligne pour le moins déconcertante.

Siège 9: vide jusqu'à l'arrivée de Yoyo. Ce dernier arrivera avec un tapis au dessus de la moyenne, en lachera une bonne partie à Space Man en payant avec la seconde paire sur un board ultra drawy, boitera in the dark avec 46 pour doubler... Il fait partie d'un groupe de jeunes joueurs de club dont l'un porte un maillot à l'effigie aggrémenté d'un petit logo winamax.

Siège 10: Serrure 2. Joueur serré du même groupe que le précédent. Il perdra un énorme pot contre El Marseillo (couleur max contre full) et fera le short stack par la suite.

A peine le temps de maugréer car je démarre de big blind, que je soulève AQo. Désireux d'adopter une ligne beaucoup moins aggressive qu'à mon habitude, je check pour trouver un flop dame haute. Mélangeage de pinceaux et je n'envoie pas le bon jeton en attaque surmisant un chouilla. Suivi par Papy Gambler, je garde le même montant de mise jusqu'à la river (pas envie de me foutre en l'air sur la première main sans aucune info à propos de mes adversaires) et j'emporte le pot face à Qx.

La main suivante, je lève AQo de SB.
Ligne à peu près identique sur un as au flop et je partage le pot avec Space Man qui avait limpé la même main.

Début tremblottant à l'image de mes mains, stressé et complexé par mon peu d'expérience live.

Une succession de poubelles m'invitent au fold jusqu'à ce que je touche TT alors que je suis SB.
Encore une fois, je slowplay en limpant.
Flop: T34. Check jusqu'à Knell qui ouvre les hostilités. Je suis juste ainsi que space man.
Turn: 2. Dieu que cette carte est laide. Je check encore et c'est Space Man qui prend l'initiative, suivit par Knell. Frustré par mon jeu passif jusqu'à présent, je me laisse déborder et envoie une surmise à 2000 histoire de faire un peu le ménage. Je suis payé uniquement par Space Man.
River: Q. Je pense que je peux encore battre quelques mains comme DP et brelans inférieurs. Je réitère donc ma mise, considérant également que c'est un blocking bet pour A5. Payé par Space Man avec... 56. Alors là, je pige pas pourquoi il m'envoie pas la couscoussière mais c'est Space Man...

Ce coup me fait mal au derrière et va me laisser un peu sonné par ma bêtise. Une mise de 1000 turn était largement suffisante, et je m'en veux d'avoir été si enflammé.

Dès lors, je vais faire le mort, bien aidé dans ce rôle par les cartes distribuées.

Je vais tenter quelques limps avec des mains marginales mais serais chassé à chaque fois par Jeune Chattard et son gros tapis.

Je vais tenter de rentrer sur quelques coups relancés également avec des petites paires mais ne trouverais pas mon flop.

Un call avec AKo me laissera un goût amer car j'abandonnerais le coup sur un flop Qxx en face de 4 joueurs. Saloperie de slowplay!

Mon tapis s'effrite (mon sponsor... merci eileen) mais je maitiendrais à peine en dessous des 10000 grâce à un A2 joué au bouton.

Juste avant la pause, Knell fait une relance au bouton à 2200 alors que je suis de grosse blinde.
Je lève AQo mais je le sens fort sur ce coup. Pas envie de jouer un coin coin pour être sûr de revenir après manger et je jette ma main. En ayant discuté avec lui, il aurait payé mon tapis...

Retour de pause, les blindes sont à 1000 et les ante à 100.
Mon tapis à peine en dessous des 8000 est loin d'être florissant.
Les shorts stacks doublent et moi je me flétris.

Pourtant, je suis enfin serein.
Envolé le stress, je sais que mon salut ne passe quasi que par le push.
Je suis concentré, observateur, posé, calme, paisible,... malgré la situation.
Un paradoxe.
Ou l'expérience qui commence à porter ses fruits, effaçant désormais mes premiers complexes.

Je finis par entrevoir un brin de lumière avec AQo, je relance et voilà que miss casino me min raise. J'envoie la boite payer par TT.
Un board avec deux as et surtout sans dix me permet de doubler.

Un peu après je relance avec AJ et remporte les blindes.

Je suis de retour et dans l'état d'esprit qu'il faut.

Polak fait une relance non standard à 5000. Une relance non standard, c'est standard chez Polak.
Je suis de grosse blinde et je lève les as.
Faut que je le trappe et je 3bet à 15000, à peine moins que mon tapis pour ne pas l'effaroucher. Je veux être payé.
En titillant le ver, le goujeon mord à l'hameçon et il envoie son tapis... exactement le même que le mien.

Je suis en plein rêve.
Je vais doubler et marcher sur la table comme jamais.
Pouvoir enfin libérer mon jeu et donner libre cours à mon aggressivité.

Je retourne mes as, il retourne 66, ne s'aperçoit pas de suite de ma main et tire une vilaine figure quand il voit les flèches.

Je jubile intérieurement, tire des plans sur la comète, me projette sur la table finale, fantasme de la victoire.

Un 6 sur le flop me ramène rapidement sur terre.
Brique turn, brique river et je vide mon siège comme un couillon en peut être 34ème position.

Un bad beat n'arrivant jamais seul, madame a enfin trouvé une table de cash game et viens à peine d'y rentrer alors que je sors.
Je passerais un bon moment dans la voiture à ruminer et à jouer à des jeux débiles sur mon portable que fred déteste.

Autant dire de suite que celui là (le bad avec les as, je précise) je l'ai en travers de l'estomac et pour un bon moment.
En cash game, c'est frustrant mais acceptable.
En tournoi on line, c'est rageant mais on passe l'éponge.
Mais là...
Alors là...

PS: après relecture, je me rends compte que j'en ai presque perdu le sens de l'humour...




20 commentaires:

Le slowplay c'est mal voyez !

C'est exactement ce que je me disais en lisant ton post. En live les calls sont déjà plus fréquent qu'online, même avec des relances, alors le slowplay c'est à bannir. Ensuite le coup avec les AA c'est forcément dur mais on oublie trop facilement que c'est un 80/20. Et oui, on le perd 1x sur 5 ce coup. Mais bon, je comprend ton amertume.

On monte une équipe de belote ??

@Raver: je slowplay en debut de tournoi car je n'ai pas d'info sur mes adversaires.
Pis un peu après aussi parce que je suis une saloperie :)

@Coyote: OK avec toi, mais MERDDDDDEEEEEEE quand même!

@K: je ne vois effectivement plus que ca à faire.

Tu es atteint de slowplayophilie. Tu sais que ça se soigne?
Notre téléphone est une sombre daube! Impossible d'acceder aux infos voulues, rien n'est simple..

Et enfin, quand t'as les as, évite de tomber sur un mec qui fait brelan, c'est con comme conseil mais je t'assure que c'est trés éfficace!

@ Rincevent : Ouvre un peu tes esgourdes aminche ! Suis les conseil de Fred, il sait de koikikause ...

@Fred : Fais doucement avec les ptites croates, on sait pas de koikelleskausent ....

Je confirme le sage conseil de D8. Ne jamais jouer les AA quand on sait qu'il y aura brelan en face. Malgré les stats je confirme le P***** de B***** de M**** quand ça arrive.

Vouais, promis je joue plus les as dès que ma lecture du sabot m'annonce que vilain va toucher son brelan...

ton slowplay est surement du au fait de vouloir profiter à fond du live et du coup rester plus ou moin timide à la table avec des main type As-Q ou 10-10.. surtout sans info sur les autres joueurs.
Pour les As, oui ce sont les 20% de risques du métier... mais c'est sur que la pilule est plus dure à avaler en live!
Pr la prochaine

On line j'ai slowplayé KK et AA ces derniers temps car trop marre de 3bet dans le vent, ca induit également des comportements un peu naze...

Y'a de quoi perdre le sens de l'humour... Et Madame dans tout ça? Elle a sauvé la culotte? lol quelle galanterie le portable dans la voiture... ;o)

tu veux voir comment on tilte grave : 6 euros de 18 heures sur PP. 18h02 je raise le limper UTG à 4BB il reraise à 21BB, je boite pour 75, il insta call mes as avec 27s et chatte un brelan de 2 des le flop ...
Le problème c'est que je joue un 27 euros 5000 jetons en parallèle, je crois que je vais le massacrer et aller boire des mousses !

C'est rude cette élimination ! Mais bon, tu peux toujours te dire que les places payées étaient encore loin.

C'est pas comme sauter à la bulle quoi .....

bon ben ca va je suis pas trop en tilt pour l'instant et ce con est sorti 145ème pour le pseudo c'est nacere, si vous le croisez z'etes prévenus ...

dur dur de sortir ainsi, concernant le slow play je l'ai quasiment banni de mon jeu...

@Zara: madame n'a même pas regagné mon buy in :(

@K: mon avis c'est un type qui s'entraine à faire le kamikaze pour crasher american airlines le 11 septembre

@Raoul: c'est dur car j'allais enfin pouvoir jouer :(

@Kingyoann: tu devrais pas, le slowplay c'est bien parfois...

Post très sympa. J'ai reconnu il me semble certains des protagonistes regs de ce casino.

Merci chris, j'aurais quand meme préféré de meilleurs nouvelles ;)

Effectivement, plusieurs regs locaux que tu auras certainement croisé...

En live je réserve le slowplay exclusivement au jeu post-flop.
Sinon c'est un truc à se faire défoncer par un gros chattard comme moi et en plus le niveau est bien plus faible qu'online, la plus part du temps il y a tooujours quelqu'un pour te payer ;)
Ce besoin absolu de connaître la façon de jouer en face est sans doute une déformation dû à l'utilisation d'un tracker online, après t'es bloqué quand tu connais pas tes adversaires.

@Kof: right pour la déformation tracker!

Publier un commentaire