Abonnez vous!

Search

Le continuation bet ou la mise de continuation

Tu vas te dire que voilà que je me lance dans des posts à vocation éducative.
Ben ouais, et alors?
Si quelques rares exceptions d'entre vous ont quelques notions techniques, la plupart sont des fish pas-tentés et faire votre éducation pourra vous permettre de monter un peu de limite et me fourbir en espèces sonnantes et trébuchantes.

Le but est aussi de rappeler à mon bon souvenir des bases saines, un support, une ligne de conduite, un rail pour m'éviter les sorties de route.

Le continuation bet (mise de continuation ou en abrégé CB voir même CBet) est un terme pondu par je-ne-sais-plus-qui mettant en mot un concept bien connu des joueurs.
Le principe est de miser au flop après avoir relancer préflop.
L'auteur de l'appelation non contrôlée propose simplement de faire un CB 100% des fois.
Je relance préflop, et pan cartouche au flop.
C'est un way of life.
Même Gus pondère cette stratégie, autant te dire que le 100% n'est pas forcément la meilleure option.

Ma tendance naturelle est à l'agression systématique.
Faut que je dégaine, que je tire d'abord pour discuter après.


le joueur de poker degaine le cbet

Sauf que c'est mal!
A trop cbetter, le risque est de prendre un max de check raise.

Pour que la mise de continuation ne devienne pas un continuation bête, il faut avoir un minimum d'arguments en sa faveur.

Voici ceux proposé dans poker blue print

* le fold to continuation bet de l'adversaire: encore une fois, l'utilité du tracker. A plus de 70%, une mise est toujours profitable

* l'équité: ca semble trivial, mais il est interessant de miser lorsque notre main possède une certaine équité.
Un A6 sur un board T54 possède une certaine équité (pair et quinte backdoor possible) bien meilleure que A3 sur un board 765.

* un flop sec avec une carte haute: miser sur un flop A ou K haut est largement profitable puisqu'il rencontre directement notre range perçue.

* flop glissant: genre 89Ts rester prudent. Même si notre main possède une certaine équité, le flop rencontre directement la rmiddle range de notre adversaire et il faudra probablement du 3-barrell pour le faire coucher.

* flop pairé: avec une main faible genre 86s sur un flop 552, mieux vaut checker le flop et réaliser un delayed CBet au turn histoire de représenter une paire qui controle le pot.

* way ahead/ way behind: par exemple avec KK sur un flop A82. Ce type de flop peut être régulièrement checké. La ligne peut correspondre à un as faible et peu de risque de se faire bluffer.

* pots multiway: un flop sec peut être attaqué en restant plutôt prudent si un short stack est présent dans le coup

* position: il est important de cbetter plus souvent hors de position. En position, checker peut permettre d'aller chercher une carte gratuite.

* joueurs larges: mieux vaut checker sur des flops petits-moyens car le joueur large va trop souvent suivre induisant un profit plutot marginal au final. Cependant, les flops secs doivent toujours être misé de façon profitable.

* joueurs tag: tous les flops secs doivent être misés, mais les glissants doivent être checkés si on n'a pas rencontré le flop. Il est nécessaire de s'ajuster si l'on suspecte l'adversaire de nous attaquer de façon light.

* induire un bluff: certains joueurs vont attaquer systématiquement le flop ou la turn. Un check leur parait une faiblesse et une ligne check/call peut être largement profitable avec une main intéressante genre AT sur un flop A83.

* polariser sa range: relancer avec des mains fortes et air, checker avec des mains marginales.

Niveau taille, Harrington suggère qu'elle doit se situer au dessus de la moitié du pot.
Pour ma part, j'oscille entre 1/2 pot et le pot souvent fonction de ma main et du tableau puisque en micro limite les joueurs ont peu d'attention à ce genre de détails.

Anything else?



18 commentaires:

Attention aussi aux adversaires qui floatent très souvent parce qu'avec un CB on coule. C'est pourquoi je préfère avoir la position pour CBeter.

Bon article, très bien résumé.

harrigton ? c'est qui celui-là ? ^^

@Dead: hors de position, tu vas te retrouver à te faire bluffer ou réaliser a ton tour un floating. Mieux vaut prendre l'option d'attaque surtout si ta main a une certaine équité.
Après vaut voir la texture du board...

@Arioviste: merci ;)

@Eiffel: tu vois tout, je corrige :D

J'ai fait une nuit blanche donc je commenterais demain :)

Nice initiative anyway l'ami !

@Raoul: hope so!

@Olivier: le post restera en ligne jusqu'à ton commentaire pointu :D

bien résumé.
tu as pas lu poker 52 recemment lol

@Pat: je n'ai aucun abonnement de magazine at the moment. (normalement j'ai bientot that's poker qui devrait arriver pisque j'ai won l'abo). Y a un truc du meme type dans poker 52?
Attention, les éléments que j'ai mis sont pompés de blue poker print...

Oui ça me paraît un bon résumé... Maintenant il faut le même genre de résumé pour l'inverse: comment contrer les cbets adverses.

Parce que j'ai plus de problèmes sur ce point: j'accepte beaucoup trop souvent de me faire cbet...

@Lesage
J'ai le même problème. Si je suis hors de position et que vilain a 1 CB au flop de plus de 80% il peut m'arriver de check-raise en bluff mais ça marche pas toujours... (faut que je vérifie mon tracker si c'est rentable tiens). Sinon il y a le float justement en position mais faut prendre le risque de voir un 2nd barrel.

Moi j'adore les posts pédagogiques mais j'ai un côté Schtroumpf à lunettes.

Tu es pas mal en professeur. Je pense que face à des élèves tu serais un très bon pédagogue !

Bonne piqûre de rappel, et pas que pour les débutants finalement, ty

Bon article très intéressant pour moi, qui n'ai pas trop l'habitude finalement du Cash avec les mêmes joueurs (vive le Rush Poker). L'art du CB est difficile à maîtriser, et un petit peu d'aide n'est pas superflu ^^

Merci tous de vos encouragement.
Concernant le floating, je vais reflechir à la question et tenter de faire un gloubi boulga de mes sources.

et voilà. Il me pique mon prochain sujet....

Si tu commence à faire de l'informatif, il va falloir que je me mettes à l'humour...

AH BEN BRAVO!

Publier un commentaire