Abonnez vous!

Search

Gare au bad beat

C'est à travers de larges écrans,
Que les joueurs de poker,
Contemplaient un puissant bad beat,
Sans souci du qu'en-dira-t-on.
Avec impudeur, ces fishs
Lorgnaient même une carte précise
Que, rigoureusement le sage 
M'a défendu de nommer ici...
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



Tout à coup le sabot bien clos
Où vivait le beau revers
S'ouvre, on n'sait pourquoi. Je suppose
Qu'on avait du le fermer mal.
Le diable, en sortant de sa boite
Dit "C'est aujourd'hui que j'le prends!"
Il parlait du tapis adverse,
Vous aviez deviné, j'espère !
Gare au bad bea-i-i-teuh!...




L'grindeur expérimenté
Criait, éperdu : "Nom de nom !
C'est assommant car ce bad beat
N'a jamais connu de victime!"
Dès que les fish présents
Surent que le bad beat était nouveau,
Au lieu de profiter de la chance,
Foldèrent leurs monstres!
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



Ceux là même qui, naguère,
Le couvaient d'un œil décidé,
Fuirent, prouvant qu'ils n'avaient guère
De la suite dans les idées ;
D'autant plus vaine était leur crainte,
Que le bad beat est un luron
Supérieur à raoul dans le déstackage,
Bien des fish vous le diront !
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



Tout le monde se précipite
Hors d'atteinte de la river maléfique,
Sauf un Stefal nit bien deep
Et un Xewod  fougueux et un peu short;
Voyant que tous se dérobent,
Le sournois accéléra
Son dandinement vers les jetons
De la serrure et de l'aggro!
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



"Bah ! soupirait le timide,
Qu'on puisse encore me désirer,
Ce serait extraordinaire,
Et, pour tout dire, inespéré !" ;
L'aggro pensait, impassible,
"Qu'on me prenne pour un fish,
C'est complètement impossible..."
La suite lui prouva que non !
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



Supposez que l'un de vous puisse être,
Comme le bad beat, obligé de
Déstacker un gros tapis serré ou un aggressif plutot short,
Lequel choisirait-il des deux ?
Qu'une alternative pareille,
Un de ces quatres jours, m'échoie,
C'est, j'en suis convaincu, la grosse pile de jeton
Qui sera l'objet de mon choix !
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



Mais, par malheur, si le bad beat
Aux jeux du hasard vaut son prix,
On sait qu'en revanche il ne brille
Ni par le goût, ni par l'esprit.
Lors, au lieu d'opter pour le gros stack,
Comme l'aurait fait n'importe qui,
Il saisit Xewod à l'oreille
Et l'entraîna à tapis !
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



La suite serait délectable,
Malheureusement, je ne peux
Pas la dire, et c'est regrettable,
Ça nous aurait fait rire un peu ;
Car l'aggro, au moment suprême,
Criait : "Maman !", pleurait beaucoup,
Comme les fishs auxquels, le jour même,
Il avait pris tous les jetons.
Gare au bad bea-i-i-teuh!...



PS: Désolé pour les rimes sabotées, mais ca m'a pris comme une gastro fulgurante...



26 commentaires:

C'est énorme !
The New Brassens On The Block !!

houla ! 2 beaux billets en ce jour, avec celui de D8 !!! VGG !!

Very nice one, quel talent !

Bon je m'apprétais à écrire un post, finalement après lecture du tien et de celui de D8, je vais finalement aller me recoucher !
Ça va être dure d'être à la hauteur.

Je savais que j'aurais pas dû lire avant de commencer à écrire, je le savais !

Merci les gars mais exagérez pas non plus hein :p

au moins tu pourras toujours te recycler dans la chanson quand tu seras broke!!!!

@D8: mon côté rocknroll m'a toujours fait préféré le désordre contrairement à toi qui incline vers les ordres ;)

As tu songé à détourner 95 pour cent ? Ca pourrait donner "dans 95% des cas, la femme s'emmerde en jouant"... lol

en effet et cela donnerait:

Quatre-vingt-quinze fois sur cent
La femme s'emmerde en jouant
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'en jouant il lui déride les fesses
Le pauvre Pokerloto convaincu
Du contraire est un vrai malotru
A l'heure de l'oeuvre d'enchère
Elle est souvent triste, peuchère
S'il n'entend le coeur qui bat
Le jeu non plus ne bronche pas

(désolée Rincevent de ce rapide massacre faisant suiste à ton amusant pastiche mais la tentation était trop forte)

@Pokerloto: y a de quoi faire c'est clair!

@Busty: u are welcome! :) :)
Excellent, la suite, la suite!

Waw, c'est de l'art, ni plus ni moins, encore un peu de boulot et tu pourras faire un recueil.

nice post !
je les avaient mis en ligne pour Nantais :
http://lipaonline.com/brassix/

enjoy

@Whistman: du lard je dirais, j'ai spew comme un goret :)

@Lipa: lol je vais pas faire que du pastiche de brassix quand même!

J'adore ce post ! Un de mes préférés parmi tout ceux que j'ai lu... Encore !!! :D

Mec ce post est certainement ton meilleur !

Nice !
Bel exercice, vraiment

@Dead: mouarf t'as pas tout lu :p

@Olivier & tetram: merci, je fais une quête à la sortie :D

T'es au moins doué pour 1 chose! bon, c'est apparemment pas le poker, mais on ne peut pas avoir tous les talents... ;)

Joli l'ami! Je me suis déjà essayé à cet exercice, c'était sympa à faire, mais cela m'avait pris un temps fou!

Très bon!

Bravo.
je confirme l'exercice est difficile

@Zara: té pas zentille :(

@Lesage: j'ai baclé mais fallait que j'assouvisse :D

@Stefal: merci.

Ptain ce qui faut pas faire pour avoir des coms de ces deux zigotos... :)

rôôô, si on peut plus taquiner! :D

Enorme, vraiment excellent ! Et c'est un vrai amoureux de Brassens qui parle.

J'ai envie de te dire:

Elle est à toi, cette chanson
Toi l'Rincevent qui sans façons
Avec talent m'a bien fait rire
Quand la variance te f'sait souffrir
Toi qui n't'es point lamenté quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien en-d'sous d'l'EV
Pleuraient de se voir badbeatés
Ce n'était rien qu'un grand délire
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un éclat d'rire
Toi l'Rincevent quand tu gagneras
Que le goodrun reviendra
Qu'il te conduise en Holdem NL
Aux gains éternels...

@Challenge: tu me coupes la chique!

Les artistes sont polyvalents, c'est à cela qu'on les reconnait...
Bravo...
Rince, il va falloir que tu te mettes à la vidéo..
Masqué bien entendu...;)

@Arcanes: tu crois pas si bien dire, j'envisageais de faire des videos de comment déchatter au poker! Filmer mes session quoi...

Publier un commentaire