Abonnez vous!

Search

Lost Vegas: sex, drugs and poker

Alors que j'entame ma deuxième lecture du bouquin, je m'aperçois que je n'avais pas posté de critique de Lost Vegas.
Je répare de suite.

lost vegas
Quand j'ai reçu l'objet (merci amazon), j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'avais survolé 2/3 billets en faisant état, mais je n'en avais rien retenu.
J'avais entendu parler de Paul McGuire via le blog de Benjo, mais sans plus.

C'est donc sans aucun préjugé que j'ai entamé ma lecture de l'ouvrage... que j'ai dévoré très rapidement.

Je l'ai boulimiqué le roman!

Roman, roman, je ne sais pas trop si l'on peut parler de roman lorsqu'il s'agit d'une autobiographie.
Une autobiographie particulière, puisqu'elle ne cible que les mois où le blogger-journaliste à couvert les WSOP à Vegas, et ce sur plusieurs années.

L'envers du décor du média lors de l'évènement majeur du poker.
Les paillettes balayées par des putes, le clinquant recouvert de coke et la gloire estompée par l'image des loosers plus pathétiques les uns que les autres.

Une vision de Vegas bien loin des clichés habituels.
Foin des grands hotels, la vie du reporter démarre dans les logements miteux de la Redneck Riviera.

Dans un style plutôt cru qui n'est pas pour me déplaire, l'auteur enchaîne les anecdotes en décrivant son quotidien.
Une tranche de vie.
Avec une tendance au sordide.
On se croit parfois dans un bon vieux polar ricain.
Avec même un soupçon de James Ellroy dans les transitions parfois décousues.

Il décrit un monde complètement déconnecté: l'effet Vegas.
Une course effrénée aux abus désabusés.

Outre les multiples flirts avec les putes, outre les rendez-vous quotidiens avec n'importe quelle came ou médoc, outre les anecdotes crousitllantes avec les joueurs, outre les polaroid sur les randoms dépravés, j'ai été surpris de la tendance au gambling parfois maladive des gens du milieu.
Tout est prétexte à un pari à la con...

J'ai également été surpris du côté on-mélange-pas-les-torchons-et-les-serviettes que j'ai perçu au fil des péripéties.
Probablement qu'à force de tutoyer les stars, on finit par avoir la tête qui tourne...

paul macguire
Not a bibi random

On sent pourtant que le pétages de plombs peut arriver à tout instant tellement la folie est intense et entrainante.

Bref, un livre à lire et à relire.
Accessible à tout public (majeur).

Extrait:

"Où pouvait-on en une nuit : manger un steak pour une poignée de dollars, s’incruster dans un mariage mexicain, se faire plumer au black jack par un croupier nommé Dong, jouer au vidéo poker pendant treize heures d’affilée, siroter une piña colada servie dans une noix de coco, taxer une cigarette à une vieille de 85 ans sous aide respiratoire, foncer à bord d’une limousine aux frais de la princesse jusqu’au Spearmint Rhino, s’y frotter la queue contre une ex-Miss USA, dégueuler à l’arrière d’un taxi conduit par un ancien para, sniffer de la coke bas de gamme dans les toilettes du O’Sheas, et finir par trouver la carte miraculeuse, celle qui défonce la paire d’As de votre adversaire et vous fait gagner un tournoi de poker ? À Las Vegas, et nulle part ailleurs."

Pour le commander sur amazon: Lost Vegas






15 commentaires:

je crois que je vais essayer de le lire aussi.
ça a l'air assez drole!

je l'ai également dévoré ! très bon bouquin, peu d'intéret pour le non gambler par contre :)

@D8: c'est très sympa effectivement. Je t'imagine bien dans le délire :D

@up: disons que ca n'est pas inaccessible car pas un bouquin de poker. Je veux dire, tout le monde peut le lire pour voir ce que peuvent vivre certains gars à vegas

Ajouté à ma liste de lectures pour cet été ;o)

@Kkof: note que j'ai du mal à t'imaginer dans le premier rôle :)

Hop, je viens de l'acheter ce midi !

Par contre, l'accès au blog de benjo est impossible depuis quelques semaines (sur invitation WTF??). Quel dommage sniffff

@Raoul: ouais le benjo il a plié tous les bagages!!
Quand tu lis le bouquin, tu trouve des hypothèses à ca!

+1 pour la lecture estivale :D
Contactes l'éditeur pour négocier ton pourcentage sur les ventes ;)

@zara: pfff t'imagines meme pas: j'ai du acheter le livre!!!
C'est plus ce que c'était...

Mm ca a l air chouette un ton un peu à la Selby dans last exit to brooklin que j'adorais.... vais le mettre aussi dans mes lectures. Merci beaucoup

magnifique ce livre ! tu m'as donné carrement envie de l'acheter donc je vais suivre ton conseil de le prendre sur amazon car fnac des ternes ils ont jamais rien

@Busty: de nada ;)

@parier: nice com.
Vu l'effort que tu as fait sur tous les blogs pour faire un com approprié (je suis abonné à tous les flux de commentaires^^), je conserve ton spam! Bravo! :D

Tu m'as super donné envie de le lire !
Mais le mieux, ce serait que tu organises un tournoi pour les blogueurs où tu mettrais un exemplaire en jeu !
Ben quoi ? Avec le good run que tu traverses, t'es multi-millionnaire, non ? :-p

@Pok: On peut payer en euros négatifs?

Et bien... on peut essaye moi je dis ! Essaies sur Amazon, par contre si ça marche, tu m'envoies un ptit mot ! ;)

Publier un commentaire