Abonnez vous!

Search

Me and Vegas Part 1

Nouveau texte d'un rédacteur invité.
Après les aventures Marrakechoise de Badtrip56, c'est cette fois Dr Préflop qui nous distille son trip à Las Vegas.
L'ambiance m'a rappelé mon propre séjour aux USA que je vous conterais un jour si vous êtes sage.

las vegas


Première partie


Un bruit résonne au loin... lancinant, agaçant, de plus en plus fort... Où suis-je exactement...

Le réveil affiche 6H00, nous sommes à Sonoma ville de Californie du nord.

L'excellent Cabernet-Sauvignon de la veille fait encore frétiller mes papilles, mais il faut que je me prépare pour une longue route... celle qui va me mener à Las Vegas....

Un café vite avalé et déjà je presse Natalie.... Faut pas partir trop tard, je veux profiter un max là-bas!!! 9H de route je vais avoir le temps de sentir monter l'adrénaline, la tension, le plaisir presque...

Adieu la route des vins, à moi la route du vice!

Première pause après 2H30 de route, la température est passée de 18°C à 25°C sur cette aire d'autoroute fréquentée par des routiers mexicains. Ici on mange gras, très gras... Le papier enrobant mon petit dèj en témoigne, il transpire de graisse, heureusement les américains savent se désaltérer, il servent des verres d'1/2 litre de ce que vous voulez... Une fois mon eau tiède approximativement aromatisée au café ingurgitée, c'est pied au plancher que l'on poursuit notre route.

Le paysage change petit à petit...

D'une ville très industrialisée, on passe a des étendues agricoles à perte de vue, puis au détour d'un long virage, c'est le début de ce qui semblerait être le désert, qui s'ouvre devant nous.
C'est beau...bizarrement ce vide, cette absence de tout, je trouve ça beau...

Le thermomètre affiche désormais 101°F et il n'y a plus beaucoup de mc Do ou d'In & Out en vue... Nous jetons notre dévolu sur la seule pancarte annonçant de la nourriture et des toilettes pour faire une pause. Ouvrir la porte de la voiture nous fait presque suffoquer... Il fait chaud, très chaud pour un parisien habitué au temps gris et frais de la capitale.
Ici pas d'accueil à l'américaine, un simple "Hi" qui réveille le vieux chien ronflant dans un coin de ce qui semblerait être la salle de "restauration"...
Si l'on veut attraper la légionellose il faut débourser 10$...Après mûre réflexion de 0,5 secondes je décide d'acheter un canette de coca simplement pour pouvoir utiliser les toilettes.... j'ai beau avoir Europe assistance, je veux pas me ruiner la santé avant le tournoi du lendemain.... Asta luego!

Les premiers panneaux annonçant Vegas, comme tout bon touriste je dégaine l'appareil photo. Intérieurement je souris.... Cela ne m'arrive pas souvent de prendre en photo le panneau annonçant "Paris" sur l'A4 en rentrant du travail... certainement parce que je suis au volant me direz vous...

Viennent ensuite les publicité pour les hôtels, les shows, les clubs de streap tease, tout cela à près de 80 km de la ville dans le désert le plus absolu...
Les seules âmes vivantes se regroupent dans de petites maisons délabrées entourées d'un grillage rouillé... AU dessus de leur tête on vend du rêve à quelques centaines de dollars. Le prix de leur baraque... et encore....

Je me sens de plus en plus impatient d'arriver!

J'ai négocié l'arrivée dans Vegas côté passager afin de pouvoir profiter de la vue le plus possible, ma généreuse pilote ayant déjà fait cette route plusieurs fois.
Je veux m'en mettre plein les mirettes, la dernière fois j'étais arrivé par les airs, cette fois c'est à hauteur de pâquerette que je veux vivre l'expérience.
C'est d'abord un Vegas au rabais qui sort de terre... Ils ont appelé ça Buffalo Bill's... Ce n'est pas très beau, c'est même un peu ringard, mais qu'importe, j'approche de la terre promise de tout joueur de poker, dans quelques minutes, j'en foulerai le sol, les jambes tremblantes d'euphorie...

12 secondes.... c'est à peu près le temps qu'il faut pour que le gigantesque ascenseur de l'hôtel The Signature atteigne le 31ème étage où se situe notre suite.
Nous sommes impatients de voir à quoi elle ressemble, on en a tellement parlé, on a tant de fois regardé les photos sur le site que l'on a peur d'être déçus.




To be continued...




10 commentaires:

quel bonheur d'être un blogueur influent, on peut faire bosser les autres (comme PresseCitron) ^^

à suivre ! :D

@King: soon

@Eiffel: euh je suis loin du presse citron. Ce sont des textes publiés en général sur FB auxquels je donne un peu plus (à peine) de visibilité... ca pourrait susciter des vocations ;)

Sinon je te rassure, j'ai plein de posts en mode brouillon qui attendent d'être publié :p. Un depuis plus d'un mois d'ailleurs :(

J'apprécie quand tu fais tourner...

C'est cool de découvrir soit une belle plume, soit une grosse déconnade, soit l'analyse du pourquoi psyco-pseudo-thérapeutique de la perte de 2 caves...

Continue a surveiller FB...:)

du tout bon ça, vraiment pris autant de plaisir à lire le texte que le com de Raycatt.

@Ray: cool que ca plaise, ca motive pour continuer ;)

@Franck: tout pareil

je vais être très originale : la suite !!!!!!!!!

Merci encore de me donner cette tribune!
Les parties 2 et 3 sont prêtes je travaille sur la 4ème!
Bonne lecture à tous et merci pour vos commentaires!
Dr Préflop

@Dr Preflop: je pensais poster la seconde partie today, mais j'ai eu quelques evenements inattendus ^^

pas de soucis!
Dr Préflop

Publier un commentaire