Abonnez vous!

Search

Me and Vegas Part 5

 5ème volet des aventures de Dr Préflop in Vegas

Part 1
Part 2
Part 3
Part 4



Au poker l'important ce ne sont pas les cartes!

Patrick pense que c'est ce que nous en faisons... je dirais plutôt que c'est ce que les autres n'en font pas.

La première main va pousser le premier joueur vers la sortie, 1 minute de combat à peine et déjà le premier K.O.
Ca relance, c'est payé. Le flop arrive, ça mise, ça relance, ça sur-relance à tapis, c'est payé... j'ai à peine le temps de mettre les joueurs en combat sur une main qu'ils abattent leur jeu AK contre KQ!

Sur des blindes 25/50 chacun a envoyé ses 3000 jetons sur un flop qui contient un K...

J'oubliais, le jeune trentenaire, monsieur « d'où viens-tu? » est à ma table, il s'appelle John, original pour un américain me direz vous... Au moment où le premier sortant quitte la table, il arbore un sourire narquois.
Lui aussi est surpris par la manière dont le coup vient d'être joué, il me jette un regard et je lui renvoie mon plus beau sourire narquois. Le mimétisme est la première arme pour survivre dans la jungle!

Le premier niveau de blindes fut pauvre en cartes, aucune ne méritant une relance. J'avais choisit de ne rentrer dans les coups qu'en relançant, la table étant assez serrée et passive, et comptant beaucoup de « payeurs pour voir » qui pullulent sur les tables à faible droit d'entrée sur internet.

Je ne suis pas impressionné par le niveau général de la table. Pour moi 2 joueurs sortent du lot:
John, et un homme d'une 60 aine de printemps situé juste à ma droite. Ils jouent tous les 2 un jeu en ligne, agressif et profitent de leur position.

John entre dans pas mal de coup, profitant de sa supériorité après le flop. Il ne fait pas dans la demi mesure, il tape, frappe, déchire et dilacère quiconque entre dans un coup. Il mise à chaque flop ou presque.

Première main jouable AK dépareillé! Je relance à 3 grosse blindes, standard. John comme je m'y attendais me paye. K sur le flop rainbow, j'envoie ¾ du pot en position, il couche.

John me pose alors sa question fétiche « Where are you from? »

Quelle surprise...
Je lui réponds que je vis à Paris, en France.

Il me dit que mon anglais est bon...pour plaisanter, je lui dis que le sien est bon aussi!

John rigole,
le joueur under the gun rigole et se couche
l'UTG+1 se marre et se couche
l'UTG+2 sourit et se couche
UTG+3 se gausse (comme la célèbre courbe...) et se couche
le cutt-off -2 également appelé UTG+5 n'a pas écouté mais se couche
Cutt-off -1 relance hilare
le cutt-off c'est moi, je dois au moins sourire mais je me couche
Le bouton ne parle pas anglais et se couche
La petite blinde commande à boire, lit ses mails et se couche
John sur relance, plus personne ne rigole...
Cutt-off -1 envoie son tapis, John paye immédiatement et retourne les as.
Cutt-off-1 retourne King Kong (enfin, façon de parler...)

King Kong a une chance sur 5 d'esquiver le vol american airlines qui menace de le pulvériser.
Mais le choc est effroyable et le grand singe terrassé...

Un tour de table plus tard, paire de 10 au cut-off, John de grosse blinde. Je relance, John paye. Classique.

2 5 7 je check, John mise, je le sur-relance a hauteur de 3 fois sa mise. Il réfléchit, jette ses cartes et tape 2 fois sur la table. Quelqu'un sur ma gauche me dit « beau check-raise », je fais mine de ne pas savoir ce que c'est. Il m'explique, John ressort un sourire narquois... lui sait que je sais.

Je remercie le joueur qui m'a fait un joli cours sur le check-raise. Il dit qu'il me voit sur un tirage à couleur avec 2 overcards, je lui réponds « nice read », John sourit de plus belle, je reste de marbre mais jubile intérieurement.

Puis s'en suit une traversée du désert façon Laurence d'Arabie.
J'en profite pour dresser un rapide portrait des joueurs, à ma table.
5 serrures
3 poissons touristes
2 requins
Je me suis compté dans les serrures.
J'en déduis que pour forcer les serrures, la clef est d'élargir mon éventail de mains jouées au niveau 3. Je relancerai les nits en position, payerai les poissons et les attaquerai violemment, et j'éviterai les requins. Le shark feeding c'est pas pour moi...

J'adore quand un plan se déroule sans accroc disait un célèbre philosophe de l'agence tout risque...
En effet j'arrive a doubler mon tapis dans de petites escarmouches contre les serrures.

Derrière mes lunettes noires j'observe John qui a l'air détaché, il écoute sa musique, boit des whisky coca à la chaine. Par mimétisme encore, je fais de même: Je commande un verre de coca...commandement numéro 1 oblige...

Juste avant la première pause, le directeur de tournois me demande de changer de table, il va falloir tout reprendre à 0... Retour à la case départ, ne touchez pas 20 000 jetons...

Ici on ne me connait pas et je ne connait personne...

Première main à cette table et je caresse déjà les courbes sensuelles d'Anna Kournikova, 5 joueurs décident de venir voir le flop à moindre coût... Je regarde Anna une nouvelle fois dans les yeux et décide de tout donner pour elle. Mon tapis doublera ou fondra pour ses beaux yeux...
Personne n'ose se joindre à notre danse nuptiale, pour une fois Anna gagnera en 1 set!

Maintenant on va commencer à me connaître!




2 commentaires:

Publier un commentaire