Abonnez vous!

Search

Me and Vegas Part 5

 5ème volet des aventures de Dr Préflop in Vegas

Part 1
Part 2
Part 3
Part 4



Au poker l'important ce ne sont pas les cartes!

Patrick pense que c'est ce que nous en faisons... je dirais plutôt que c'est ce que les autres n'en font pas.

La première main va pousser le premier joueur vers la sortie, 1 minute de combat à peine et déjà le premier K.O.
Ca relance, c'est payé. Le flop arrive, ça mise, ça relance, ça sur-relance à tapis, c'est payé... j'ai à peine le temps de mettre les joueurs en combat sur une main qu'ils abattent leur jeu AK contre KQ!

Sur des blindes 25/50 chacun a envoyé ses 3000 jetons sur un flop qui contient un K...

J'oubliais, le jeune trentenaire, monsieur « d'où viens-tu? » est à ma table, il s'appelle John, original pour un américain me direz vous... Au moment où le premier sortant quitte la table, il arbore un sourire narquois.
Lui aussi est surpris par la manière dont le coup vient d'être joué, il me jette un regard et je lui renvoie mon plus beau sourire narquois. Le mimétisme est la première arme pour survivre dans la jungle!

Le premier niveau de blindes fut pauvre en cartes, aucune ne méritant une relance. J'avais choisit de ne rentrer dans les coups qu'en relançant, la table étant assez serrée et passive, et comptant beaucoup de « payeurs pour voir » qui pullulent sur les tables à faible droit d'entrée sur internet.

Je ne suis pas impressionné par le niveau général de la table. Pour moi 2 joueurs sortent du lot:
John, et un homme d'une 60 aine de printemps situé juste à ma droite. Ils jouent tous les 2 un jeu en ligne, agressif et profitent de leur position.

John entre dans pas mal de coup, profitant de sa supériorité après le flop. Il ne fait pas dans la demi mesure, il tape, frappe, déchire et dilacère quiconque entre dans un coup. Il mise à chaque flop ou presque.

Première main jouable AK dépareillé! Je relance à 3 grosse blindes, standard. John comme je m'y attendais me paye. K sur le flop rainbow, j'envoie ¾ du pot en position, il couche.

John me pose alors sa question fétiche « Where are you from? »

Quelle surprise...
Je lui réponds que je vis à Paris, en France.

Il me dit que mon anglais est bon...pour plaisanter, je lui dis que le sien est bon aussi!

John rigole,
le joueur under the gun rigole et se couche
l'UTG+1 se marre et se couche
l'UTG+2 sourit et se couche
UTG+3 se gausse (comme la célèbre courbe...) et se couche
le cutt-off -2 également appelé UTG+5 n'a pas écouté mais se couche
Cutt-off -1 relance hilare
le cutt-off c'est moi, je dois au moins sourire mais je me couche
Le bouton ne parle pas anglais et se couche
La petite blinde commande à boire, lit ses mails et se couche
John sur relance, plus personne ne rigole...
Cutt-off -1 envoie son tapis, John paye immédiatement et retourne les as.
Cutt-off-1 retourne King Kong (enfin, façon de parler...)

King Kong a une chance sur 5 d'esquiver le vol american airlines qui menace de le pulvériser.
Mais le choc est effroyable et le grand singe terrassé...

Un tour de table plus tard, paire de 10 au cut-off, John de grosse blinde. Je relance, John paye. Classique.

2 5 7 je check, John mise, je le sur-relance a hauteur de 3 fois sa mise. Il réfléchit, jette ses cartes et tape 2 fois sur la table. Quelqu'un sur ma gauche me dit « beau check-raise », je fais mine de ne pas savoir ce que c'est. Il m'explique, John ressort un sourire narquois... lui sait que je sais.

Je remercie le joueur qui m'a fait un joli cours sur le check-raise. Il dit qu'il me voit sur un tirage à couleur avec 2 overcards, je lui réponds « nice read », John sourit de plus belle, je reste de marbre mais jubile intérieurement.

Puis s'en suit une traversée du désert façon Laurence d'Arabie.
J'en profite pour dresser un rapide portrait des joueurs, à ma table.
5 serrures
3 poissons touristes
2 requins
Je me suis compté dans les serrures.
J'en déduis que pour forcer les serrures, la clef est d'élargir mon éventail de mains jouées au niveau 3. Je relancerai les nits en position, payerai les poissons et les attaquerai violemment, et j'éviterai les requins. Le shark feeding c'est pas pour moi...

J'adore quand un plan se déroule sans accroc disait un célèbre philosophe de l'agence tout risque...
En effet j'arrive a doubler mon tapis dans de petites escarmouches contre les serrures.

Derrière mes lunettes noires j'observe John qui a l'air détaché, il écoute sa musique, boit des whisky coca à la chaine. Par mimétisme encore, je fais de même: Je commande un verre de coca...commandement numéro 1 oblige...

Juste avant la première pause, le directeur de tournois me demande de changer de table, il va falloir tout reprendre à 0... Retour à la case départ, ne touchez pas 20 000 jetons...

Ici on ne me connait pas et je ne connait personne...

Première main à cette table et je caresse déjà les courbes sensuelles d'Anna Kournikova, 5 joueurs décident de venir voir le flop à moindre coût... Je regarde Anna une nouvelle fois dans les yeux et décide de tout donner pour elle. Mon tapis doublera ou fondra pour ses beaux yeux...
Personne n'ose se joindre à notre danse nuptiale, pour une fois Anna gagnera en 1 set!

Maintenant on va commencer à me connaître!



La licence de Full Tilt poker revoquee

News rapidos sur le gaz pour mes amis ayant leur bankroll bloquée chez Full Tilt: la licence est révoquée par l'AGCC.

full tilt poker rip

Ca sent définitivement le sapin pour Full Tilt.

L'AGCC qui avait le cul entre deux chaises comme le soulignait poker-leaders, vient de trancher en révoquant la licence.

Maintenir la suspension des licences aurait pu faire continuer les négociations avec les éventuels repreneurs (français dont le fils Tapie dixit la rumeur bien informée).

Mais là...

Compte rendu de la commission ici et un rapport plus détaillé ici.

Je ne vois rien d'autre à faire que se recueillir...

Quid des joueurs, des employés, de la techno?

[edit] la révocation de la licence n'est peu être pas rédhibitoire pour la reprise même si j'avais cru comprendre le contraire dans un premier temps. Voir article igaming ici.

[edit] oups il y a même signature on dirait entre Full Tilt et le groupe Tapie: Signature entre le groupe Tapie et ... Full Tilt poker



Redeposit bonus et mysteres du status VIP Winamax

Une bonne news pour les chasseurs de bonus: à l'occasion des Winamax Series II, un bonus poker special est offert.

reload bonus winamax

On peut bénéficier de jusqu'à 100 euros de bonus équivalent à 50% d'un dépôt.
En clair, il faut déposer 200€ pour toucher 100€ de bonus déblocage par tranche de 10€.
Pour clearer 1€ de bonus, il faudra 40 miles. Soit 4000 miles donc pour le bonus max en maximum 90 jours.
(valable entre le 23 septembre et le 9 octobre 2011 avec le code WSERIES2, sous réserve de n'avoir pas fait de retrait après le 23, voir les conditions ici)

Voilà qui va faire mon affaire, même s'il y a peu de chances que je joue la série de tournoi.

A l'occasion des Winamax Series I, la room avait déjà fait une promotion du même genre.
Sauf que l'offre était couplée avec un status platinium offert pour 1 mois, histoire de débloquer rapidement le bonus.

Là, il n'est plus question de status platinium, les budgets ont du être revus à la baisse.

Marrant d'ailleurs ces histoires de status.
J'ai pour ma part le status VIP Silver.
Si le conserver ne pose pas trop de problème (1000 miles à réaliser dans le mois), obtenir le bonus associé (2300 miles) ou mieux le status supérieur (3000 miles) semble plutôt compliqué.

J'ai pourtant un volume pas trop laid puisque je vais faire dans les 23000 mains jouées ce mois.
Pourtant, je ne dépasserais pas les 2000 miles.

Si j'ai des difficultés à grimper, je m'interroge sur les possibilités qu'ont d'autres joueurs à obtenir l'équivalent.
En effet, je joue tous les mois un freeroll réservé aux Silver.
Et tous les mois, je suis stupéfait du niveau pathétique du tournoi. La moitié des joueurs font n'importe quoi.
Je veux bien que ça soit un freeroll, mais ca n'explique pas tout.
Ils font jouer leur petite soeur ou bien?
Ils prêtent leur compte à Zara?
Ils sont coachés par Titi?

A se demander comment ces joueurs là obtiennent le grade.
Des accords spéciaux avec des sites/forum?
Des types au RSA qui souffrent en NL2 toute la journée?
Des promos que j'aurai loupé?

Cela reste assez mystérieux.

Pas de science exact sur l'obtention des miles. Je me suis "amusé" à tenter une petite expérience cette semaine. Je suis passé de 10 tables de NL20 un soir à 9 tables de NL30 un autre soir. Si j'ai joué moins de mains en NL30 qu'en NL20 du fait de la durée de la session et d'un nombre de tables inférieur, j'ai toutefois plus raké: +40%, ce qui correspond à un peu moins que l'écart de cave.
Et bien figurez vous que j'ai obtenu le même nombre de miles.
Ouais, je sais. Tu vas me dire que c'est du contributed etc...
Mais même contributed, ça reste particulier...
En tout cas difficile à appréhender de prime abord.

Comment ca je suis de mauvaise foi parce que je me suis fait etriller hier? (genre je touche 15 fois AK et perd 15 fois même en faisant brelan, me fait craquer deux fois les as, ...)
Et alors, j'ai le droit non? 



Bref. J ai joue les starting block pour le Winamax Poker Tour

Bon t'inquiète pas je vais pas te faire un article à la mord-moi-le-bref c'était juste un clin d'oeil au billet précédent.

Ce qui est vrai par contre, c'est que j'ai joué des starting block pour le Winamax Poker Tour.

winamax poker tour
Hier soir alors que j'étais en train de déguster le diner que j'avais savamment concocté (lire en train d'avaler une pizza), je décide de lancer deux sng Starting Block, n'ayant pas de vidéo pour égayer mon repas.

J'avais reperé deux/trois jours auparavant que j'avais pas mal de tickets pour ces sit & go dans mon escarcelle, alors autant les dépenser en mode Funky Time.

Vu que les tables s'ouvrent vite, que les tables de cash game sont remplies de point rouges (j'expliquerai dans un autre billet) avec des listes d'attente longue comme le bras, je lance deux sit and go supplémentaires.

Me voici avec 4 tables et mon HUD qui ne marche pas dessus. WTF? Pas de HUD?

Bon en fait y en a pas besoin.

Les premiers niveaux, tant qu'il reste plus de 5 joueurs, l'objectif est de ne pas ouvrir une main si l'on ne veut pas aller à tapis. En effet, une donne sur trois la moitié de la table est all-in.

J'en ai fait l'expérience sur mon premier sng duquel je sors rapidement en poussant moi aussi avec tout le monde (putain les côtes quoi!!!!) mon KQs. Nice, je me trouve face à KJ, K8, XX et... AA le plus gros tapis qui a juste payé les autres...
Malgré le dernier K au flop, les AA gagnent et j'ai une table en moins.

Sur le deuxième, je vais jouer plus finement mais dégager en poussant mes 10BB restantes, payé par un joueur qui en a 12 et un joli K5 qui battra mon Ax.
Oui, la fold equity n'existe pas dans ce type de tournoi.

Sur les deux autres tournois je vais en HU avec le double de jetons de mon adversaire.

Je vais paumer le premier HU sur deux coups:
* setup moche au flop pour lequel j'avais quand même une tripotée d'out et qui inverse les stacks.
* set floppé et vilain qui ne lache pas sa ventrale rentrant à la river bien sur. Même en HU ca arrive ce genre de connerie?

Plutôt les boules (las coucougnettas) d'autant plus que l'autre HU se passe mal ayant perdu un 70/30 qui aurait du clore les débats.
Seulement vilain a une connection défaillante et je vais mettre a profit un petit sit out de mon adversaire pour le défoncer.
Ouais je suis comme ca.
Pas fair play pour un rond.
Une vraie salope.
L'adversaire est a terre et je le savatte!

achever l adversaire au poker

Bref, je gagne avec panache mon ticket pour la phase suivante.

Même si je suis un bloggeur, je ne suis en aucun cas un joueur de freeroll.

Pourtant...
Pourtant je me suis bien détendu sur ces SnG. Zéro pression et un niveau pathétique.
Tellement que lorsqu'il ne me restait que les deux HU en table, j'ai lancé un cinquième SnG.

Seulement, mes tables de cash game se sont ouvertes et ont rempli l'écran.
Absorbé par les deux HU et le cash, je n'ai pas bien vu ce qui s'est passé sur ce dernier sng. (Détendu, j'ai pris une cave et demi rapidos en NL30 à côté) J'ai poussé avec QQ preflop et lorsque je me suis souvenu que j'avais ce tournoi ben c'était fini pour moi...
Je ne sais même pas quelle main m'a sorti, si c'était une horreur ou autre.

Ca ne reste qu'une petite marchouillette, mais je vais peut être mettre une (ou deux) qualif pour le Winamax Poker Tour en objectif. J'étais passé complètement à côté l'année dernière et c'était quand même bien dommage.

Je vais essayer de cumuler les tickets pour la phase suivante, tournoi tremplin, qui risque d'être du même acabit. Je ne sais pas contre pas quand ces tournois auront lieu, je n'en ai pas encore vu dans le lobby.

Un petit live du côté de sainté ou de lyon (vraiment par défaut la ville des qu'nelles) ne serait pas pour me déplaire...




Bref c est tendance meme dans le poker

Le buzz du moment est sans doute les petits épisodes de Bref from canal+.

bref au poker on line

Vu que j'ai peu tendance à regarder la télé, je suppose que ces épisodes sont diffusés dans le grand journal.
Ceci dit, je mate à temps perdu (ie pendant que je bouffe) sur internet ces pitreries qui sont souvent rafraîchissantes. (lien ici)

Le petit monde du poker n'est pas insensible à cet humour caustique et tout le monde y va de son bref.
Si dans les textes c'est un peu limité niveau poilade (voir même lourdingue), c'est dans la parodie vidéo que ca vire au croustifondant.

Parodie vidéo... mais quid des droits?
Comanche et Starcloclo du club poker avaient revisité le concept de façon à decrisper les zygomatiques des broke avec un: Bref. J'ai essayé d'être un joueur de poker.
Malheureusement, après avoir fait la une de DailyMotion, la vidéo a basculé en privé... 
Raisons? J'ai cru comprendre que c'était à la demande de canal... J'imagine que ça a du les faire rire jaune de voir une imitation de leur chouchou en première page de DailyMotion.
Dommage pour ceux qui l'ont loupé. ([Edit] vidéo retrouvée sur utube, en fin de billet!!)


Mais c'est maintenant l'équipe Winamax qui surfe sur la vague bref avec un: Bon. J'ai joué un tournoi de poker à Dublin.



Vidéos de poker de Poker Winamax. Retrouvez mes autres vidéos sur Poker Replay

Faut avouer que j'aime bien quand on ne se prend pas au sérieux.
L'idée peut être dérivée à l'infini, alors si j'osais, je dirais... encore!

Mais pas trop non plus parce que ça va finir par nous gaver...

En attendant le trop plein qui ne saurait tarder, je vous colle une petite version antillaise de bref: bwef




Tiens en bonus une petite vidéo de Kyan le type de bref qui fait son festival...


Le Festival de Kyan !! from Kyan Khojandi on Vimeo.


Bon ca y est du coup, je commence à en avoir ma claque de Bref... Pas toi?

Comme t'en as marre des brefitudes, t'as du temps à perdre afin de voter pour moi pour que je puisse gagner une statuette en vrai plastoc qui fond quand tu la poses sur la cheminée:



[Edit] La fameuse vidéo du club poker cachée sur utube: Bref.J'ai essayé d'être un joueur de poker. Merci à TOF


Oups, j'avais malencontreusement oublié le bref version BD de notre expert BD poker, Aldanjah à découvrir de toute urgence!



Calm like a bomb

Dame chatte ayant oublié de se pencher sur mon berceau, c'est Miss Downswing qui l'a remplacé au pied levé.
A peine sorti du downswing du mois précédent, voilà qu'un nouveau a décidé de pointer le bout de son nez.

Pas de panique, je garde mon calme.
Calm like a bomb.

calm like a bomb

J'aurais pourtant de quoi exploser sur ma déveine.
Détonner sur mon manque de bol.
Eclater sur la faute à pas de cul, pas de derch, pas de prose, pas de fesse, pas de derrière, pas de popotin, pas de postérieur, pas de train, pas de croupion, pas de culasse, pas de... pas de... pas de pêtard!

Si cela fait déjà plusieurs jours que je me fais désosser tout en faisant du Hero Fold une spécialité maison, jeudi a été l'occasion d'une session sympthomatique.
Alors que je runnais faiblement mais positivement de l'ordre de +1 ou 2 caves, ca m'est tombé dessus comme les jours précédents.

Ca démarre avec trois coups perdus sur trois tables différentes mais contre le même reg-fish qui me fait le coup de la rivière pourpre.

Enchainement avec un craquage de mes as sur un spot ou je m'auto pend, jugeant que le fish en face ne peut me battre qu'avec QQ et qu'il peut payer avec une range bien large. Ben c'est con il a justement QQ....Nice read.

Toutes mes prémium se font dégommer les unes après les autres et...
Là...
Le truc qui m'a fait fermer toutes mes tables.
Du jamais vu encore.

Je touche deux sets consécutivement (sur deux tables différentes toutefois) et ....
Et bien je me frotte les mains les deux fois d'autant plus que tout part au flop.

Et je me prends un overset les deux fois.

Alors là...
Alors là...

Ca m'en a bouché un coin.

Me suis dit que vraiment on avait écrit mon nom avec mon propre sang sur une poupée faite en paille et sac à patate, puis qu'un joyeux drille y piquait aiguille sur aiguille.

Depuis j'accumule les réserves de plutonium prêt à envoyer la purée le moment opportun.
J'emmagasine, je stocke.
Même si j'en ai lâché un peu hier soir en réussissant à finir en positif en gagnant un 50-50 (QQ vs AK), je me prépare.

Vais bien finir par tout faire sauter...




Black Friday: qui est a blamer?

Je vous propose une nouvelle fois une traduction d'un article du célèbre bloggeur ricain Bill (avec ou sans boule). Le billet original peut être lu ici.
Bien sûr, si j'ai pris la peine de le traduire, c'est  qu'il y a des choses plus qu'intéressantes...

black friday

Une des choses que les gens ont été réticents à aborder est de savoir qui est à blâmer pour le Black Friday et ses conséquences. Eh bien, j'ai fait une petite enquête et je peux dire avec certitude que je sais exactement qui est à blâmer pour le Black Friday.

Vous voulez savoir qui c'est?

C'est vous.

Eh bien, techniquement, c'est vous et moi. Nous sommes tous à blâmer. Que nous soyons de simples joueurs, journalistes, employés des salles de poker, propriétaires de site, affiliés, régulateurs, ou autre chose, nous avons causé le vendredi noir.

Nous sommes tous en faute, car nous n'avons pas exigé mieux. Nous n'avons pas exigé plus de transparence. Nous n'avons pas posé les bonnes questions.

Le poker en ligne a toujours été depuis ses débuts (clin d'oeil complice (Ndt:  wink, wink, nudge, nudge dans le texte original est une expression montypythonesque) une forme de proposition. Il y a toujours eu un accord tacite entre les acteurs, les sites de poker, et les médias à ne pas poser trop de questions afin que personne ne dusse admettre de vérités gênantes.

Malheureusement, ce voile de déni ne cessait d'augmenter alors que le poker en ligne explosait à travers le monde. Personne ne voulait faire de vagues. Les joueurs voulaient continuer à jouer. Les médias voulaient continuer à faire de l'argent en envoyant des joueurs aux sites de poker. Et les sites de poker voulaient continuer à faire de l'argent avec les joueurs jouant sur leur site. C'était la parfaite relation mutuellement bénéfique.

Eh bien, il semblait parfait vu de la surface.

Comme les sommes d'argent sont devenues de plus en plus vertigineuses les sites de poker en ligne ont commencé à avoir de plus en plus de pouvoir. La lutte a été brève. Les médias se sont vendus tôt. La plupart des médias sont devenus des filiales de grands sites de poker et certains même ont rapidement vendu des coverage favorable en échange d'un bon prix.

Cela n'a jamais été aussi évident que lors des scandales Absolute Poker et Ultimate Bet. Même si cela était, de loin, le plus grand scandale  de tricherie dans l'histoire du poker, la plupart des médias de poker ont continué à afficher des bannières d' affiliation pour UB et Absolute, conservé des critiques élogieuses des deux sites dans leur section «Critiques» et, simplement, seulement écrit à propos du scandale quand les discussions sur 2 +2 ont révélé de nouvelles informations trop énormes pour être ignorées.

Et ce n'était pas seulement en ligne et la presse écrite qui a été dans leur poche. Toutes les grandes salles de poker achetaient des infopub déguisées en emission de télé poker. Ils ont payé les coûts de production pour ces spectacles, acheté du temps à partir des réseaux de télévision, puis lourdement eux-mêmes annoncés publicitairement. Oh, attends. . . ils ont annoncé leur site .net, et non le site de jeu d'argent réel. ** clin d'œil complice**

Mais avant de pointer du doigt les médias, qu'ont fait les joueurs? Ils ont continué de jouer sur UB et AP. Scandale de bot sur Full Tilt? Les chiffres ont simplement continué à monter. Scandale de triche sur PokerStars? Les chiffres ont simplement continué à monter.
 
Récemment joueurs ont organisé un sit-in sur PartyPoker parce Party augmentation le rake et passait à un modèle de contribution pondérés mais où était ce sentiment d'indignation collective il y a plusieurs années lorsque Full Tilt était flou sur le sujet de la séparation des fonds de ses clients?

Les joueurs ne s'en souciaient pas. En fait, beaucoup de gens ont conservé des milliers, des dizaines de milliers, des centaines de milliers, voire des millions de dollars sur ces sites de poker en ligne imaginant leurs fonds étaient aussi sûrs que s'ils étaient assis dans un compte assuré par la FDIC.

Et à propos de quelque chose d'aussi simple que l'accusation de collusion ou de chip dumping sur un de ces sites de poker? Le site lui-même s'est accordé le pouvoir d'enquêter, de déterminer la culpabilité ou l'innocence, et de prendre des sanctions comme la confiscation de non seulement les fonds impliqués dans l'affaire immédiate, mais également ce que le joueur a sur son compte. Il n'existe aucun droit de présenter des preuves. Il n'existe aucun droit à un recours devant un juge réel ou de possibilité que votre affaire soit entendue devant un jury de pairs. En fait, dans de nombreux cas la salle de poker emaile simplement la personne en leur disant que leurs fonds ont été saisis et que l'affaire est close et merci ne pas les contacter à nouveau.
Où se trouve la procédure régulière dans tout cela?

Lorsque l'UIGEA a été votée en 2006, c'était vraiment un momentdécisif  pour l'industrie en termes de consolidation du pouvoir avec les salles de poker. Les médias de poker ont acheté l'arugment "le poker est un jeu d'adresse", crochet, ligne et plomb parce qu'il était au mieu pour leurs intérêts financiers. Ils aurait fait un assassinat de déplacer tous les joueurs vers Party, 888, etc au lieu de Starset Tilt.

Et les joueurs qui voulaient continuer à jouer au poker en ligne n'ont même pas bronché avant de basculer vers les sites US. Ils étaient plus qu'heureux de se rallier à la Poker Player’s Alliance en criant "au poker en ligne n'est pas illégal."

Donc, avec la presse dans leur poche, des joueurs complètement apathiques, et un DOJ semblant impuissant à les arrêter, l'arrogance des sites de poker en ligne a simplement grandi et grandi. À un certain point rien ne semblait-delà des limites.

À bien des égards les joueurs devraient être reconnaissants au Black Friday. Quand / Si le poker en ligne revient aux Etats-Unis, il sera à des conditions beaucoup plus favorables aux joueurs.

Tout d'abord, il sera bien réglementés. Cela signifie que l'organisme de réglementation aura très probablement des dents. Contrairement à la plupart des commissions de jeu à l'étranger qui réglementent l'industrie d'aujourd'hui qui, au mieux, confisque la licence, dans un marché américain réglementé il y aura probablement des sanctions pénales et civiles associées aux infractions.

De même, la tricherie, la collusion et les débordements des autres joueurs seropnt aussi vraisemblablement punies de sanctions pénales et civiles. Plus moyen de laver vos péchés par des excuses sur 2 +2 et simplement passer à un autre site qui ne vous a pas encore interdit. Les rooms auront la possibilité de soumettre des preuves aux procureurs fédéraux ou d'état qui peuvent peser à charge sur les tricheurs et ceux qui sont accusés auront droit à une procédure régulière en vertu de la loi.

Et avec le poker en ligne libéré de la stigmatisation d'être considérée comme illégal par le DOJ, des médias plus traditionnels seront moins hostiles à l'écriture sur le poker en ligne. Et comme ils sont assez diversifiés pour ne pas avoir à compter sur l'affiliation, les médias existants devront soit s'élever d'un cran ou deux journalistiquement soit périr.

Cela peut apparaître comme bien peu de réconfort à ceux qui ne peuvent retirer leurs fonds de Full Tilt, UB, ou AP, mais cela aurait du être le but dès le départ. Nous aurions dû exiger de nous même des normes plus élevées de la part des médias, des organismes de réglementation, et surtout des entreprises manipulant des centaines de millions de nos dollars.

Le Black Friday était le pire des scénarii. Ce n'est pas comme si les actions du DOJ étaient complètement imprévisibles (j'ai mis en garde sur la surveillance des flux de cash par le DOJ dès 2006). Pourtant, en raison de la collusion silencieuse d'ignorer tous les défauts de ce modèle et à négliger les risques, le Black Friday a été une véritable tempête de l'insouciance, de l'ambivalence, de la cupidité et de vla mauvaise gestion.

Donc si vous cherchez où poser le blâme pour le Black Friday, le premier endroit où vous devriez commencer votre recherche est dans le miroir.



Les cours video poker de coach Rincy: chatter son one outer

Encore une fois je vais vous présenter une arme terrible issue de l'arsenal des tout meilleurs joueurs de poker. 

Bizarrement, on ne trouve nulle trace de cette technique dans la littérature, comme si une certaine élite cherchait à se réserver les outils les plus puissants...

elite poker


C'est donc de longs moments d'observation durant lesquels j'ai subi l'agression qu'il m'a fallu éplucher.
A force de courage et d'analyse, j'ai finalement perçu l'essence de cette stratégie terrible.

Seulement, même en ayant touché du doigt l'excellence, il n'est pas facile d'y faire son nid. Quelques mains auparavant, j'avais tenté le même move en pure perte.

Puis... Là... Enfin...



one outer touch. Retrouvez cette vidéo de poker sur PokerReplay.com

Ce replay est bien sûr destiné à des fins de démonstration.
N'essayez pas chez vous de tenter ce genre de chose, c'est bien sur réservé à des joueurs expérimentés et entraînés.

Je ne peux malheureusement pas encore donner de recette miracle pour réussir cette pirouette. Encore dans l'expérimentation, ma méthode reste trop empirique pour pouvoir être formalisée de façon algorithmique.

Peut être, lorsque j'aurai moi aussi l'entière maitrise, je consentirai à divulguer ce secret.
Pour le moment, il te faudra, ami lecteur, toi aussi trouver la voie...









PS1: bon là je fais le zouave, mais faut bien faire passer la pilule. Je me retape un downswing du feu de dieu.
Si dans le début de la descente, j'ai fait quelques très mauvais call (dur de lacher ses sets), par la suite j'ai pourtant l'impression de ne pas avoir trop fait de boulettes. Comme dit Caro, l'essentiel c'est de prendre les bonnes décisions. Tant pis si je ne suis pas foutu de gagner un 80/20...


PS2: vous pouvez voter pour moi aux Golden Blog Awards. Je n'ai pas l'intention de spammer la dessus, d'autant plus que je ne sais même pas s'il y a quelque chose à gagner. Promis, je zieuterai le règlement à l'occaz.
Toutefois, si vous avez deux secondes à perdre, hésitez pas à me faire un click. Ca se passe ici:





Full Tilt Poker ou full cheat poker?

Ou peut être Full Shit Poker?


Alors que l'on pensait que l'entreprise pouvait encore sauver sa peau, la news est tombé un peu partout:
les dirigeants de full tilt poker auraient monté une chaine de Ponzi.

Rappelons qu'une chaine de Ponzi est un montage financier du type de celui de l'illustre Bernard Madoff...

Ces sympathiques garçons à la tête de l'entreprise semblent avoir détourné de l'ordre de 440 M$ sur le dos des joueurs...

Le DOJ de Manhattan a porté plainte et le procureur fédéral déclare que Bitar aurait empoché 41M$, Lederer 42M$, Ferguson 87M$, etc...

Bref, les pontes de la boite ont vidé les caisses en misant sur le fait que tous les joueurs ne réclameront pas leur argent en même temps.

Ca sent définitivement le sapin pour Full Tilt.
Je ne vois pas comment une entreprise qui accumule les charges contre ses dirigeants pourrait récupérer sa licence.

Désolé pour ceux qui ont des fonds bloqués sur le site.
Désolé pour ceux de l'entreprise qui étaient honnêtes.
Mais j'espère que ni l'Arjel ni l'AGCC ne laisseront revenir sur le marché un tel nid d'escrocs, le ménage semblant difficile à réaliser.

L'image du poker en ligne continue d'être salie.
C'est juste débectant.

Indignez vous nous dit le sage Stephane Hessel...
Bizarrement, les occasions ne manquent pas, même dans le petit monde du poker.


Source (entre autres): igaming



Me and Vegas Part 4

 4ème volet des aventures de Dr Préflop in Vegas

Part 1
Part 2
Part 3

las vegas

C'était sans compter les démons de Vegas!

Les tables de Black Jack nous faisaient des œillades plus que provocantes, les machines à sous chantaient leur chant des sirènes, mais le club « Studio 54 » s'est littéralement mis en travers de notre route!! Nous n'avons rien pu faire pour l'éviter...

Elle: Juste un verre, on va voir comment c'est à l'intérieur!
Moi: oui, oui juste un verre, je veux vraiment pas être fatigué demain...

Pour jouer au poker il faut savoir compter jusqu'à 52, ce soir là, je me suis arrêté de compter après un...

Accompagnée d'une boisson riche en taurine, la vodka vous fait oublier toutes vos bonnes résolutions, mais également vos sages décisions et pire encore, toutes vos promesses.

Du premier verre rapidement avalé en contemplant de plantureuses danseuses sur les podiums, je passe au deuxième qui agrémente l'écoute d'une musique de club habilement mixée pour faire bouger mes baskets et les talons de ma cavalière.

Afin de ne pas faire mentir la célèbre expression « jamais deux sans trois » je me vois dans l'obligation d'accepter l'offre de la 3ème tournée... D'autant que face à nous se déroule un spectacle admirable: 4 quadragénaires tout droit sorti d'une convention prennent possession du carré VIP situé de l'autre côté de la barrière séparant le peuple des nantis.

Eux, ont probablement joué au poker, gagné leur table et sont venus dépenser leur butin. Moi je dépensais déjà l'argent que je n'avais pas encore gagné dans un breuvage qui, à n'en pas douter, allait considérablement réduire mes chances de le gagner...

Toutes les 10 minutes (du moins c'est la perception que j'ai du temps à ce moment précis...) Une bouteille de champagne rosé est escortée jusqu'à leur table par une serveuse court-vêtue et un molosse bien vêtu. Après enquête, la bouteille dépasse les 600 dollars...s'ils ont joué au poker, c'était dans la room high stakes...

A Vegas, lorsque vous achetez une bouteille vous avez non seulement accès à un lieu fermé au grand public, comme dans certains clubs parisiens, mais vous pouvez demander qu'une serveuse/accompagnatrice/danseuse/jefaiscequevousvouleztantquevouspayezleprix vous tienne compagnie.

Les 4 nababs se retournent de temps à autres et font entrer des groupes de filles seules, parfois, sorties de nulle part, elles viennent les rejoindre, toutes bien habillées (comprenez quasi nues). Elle est pas belle la vie?

Après avoir joué 1 bonne heure au jeu « professionnelle » ou « fille normale » nous décidons de partir.

Je ne sais ni où je suis, ni combien de temps j'ai passé dans ce club ni où je vais.

Certaines images se bousculent dans ma tête:
- une serveuse que je bouscule, lui faisant renverser son plateau...(elle ne regardait pas devant elle et moi pas plus devant moi).
- Un couple, dont la fille marchant ses talons à la main, qui prend le même ascenseur que nous, avec qui nous échangeons les banalités d'usage ayant cours chez les personnes fortement alcoolisées.
- Une très mauvaise émission de télé dont je n'ai toujours pas compris le concept.
- Le réglage du réveil pour 9H30, et puis...
Plus rien....

Dans un demi sommeil je me vois à une table de poker, je n'ai presque plus de jetons, tout le monde me regarde, je n'arrive plus à parler, mon anglais est mauvais, très mauvais.

Les joueurs sourient, chuchotent lorsque je manipule mes jetons, certains rient ouvertement. Je me sens petit, tout petit. Si je relance il va m'envoyer son tapis, je ne pourrai pas le payer, on va se moquer de moi... je suis paralysé, j'ai envie de fuir.

Le réveil affiche encore 6H00, nous sommes à Las Vegas

Ces dernières 24 heures ont été riches en évènements et les 24 prochaines le seront encore plus...

Je ne trouve pas le sommeil, mais j'en ai tellement besoin...

La taurine stimule mon rythme cardiaque et me tient éveillé, énervé, je tourne en boucle, mon esprit est confus, comment vais-je faire pour jouer mon meilleur poker?

Tourner en rond dans son lit ne sert à rien...
Je prends alors le livre POKER IS WAR, dont je me suis souvenu avoir essayé de lire 2 pages avant de sombrer dans un semi coma.
Me replonger dans les aventures de Soren me fait le plus grand bien.

Un instant, je m'imagine l'élève de Gwen et Siyah, me préparant pour le tournoi que je vais disputer dans moins de 4 heures. Je prépare mes 3bets et New york back raise, mes Squeeze plays et autres mooves de professionnels.

Cet ouvrage est mon livre de chevet depuis sa sortie, l'exemplaire dédicacé par l'auteur est ma fierté, ma bible, mon coran, ma torah...

Sans un bruit je me glisse hors du lit et vais m'échouer sur notre balcon et sa vue magnifique surplombant le strip.

Le soleil revient briller à nouveau sur le désert du Nevada, les rues de la ville qui n'a pas dormi semblent s'activer à nouveau, le trafic reprend de plus belle, les klaxons et les sirènes retrouvent de la voix.
On dit que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, en tous cas pas à ceux qui se lèvent tôt avec la gueule de bois...

Le tournois commence dans 1H30. Je prends une douche, un Advil, un muffin, un café serré et j'enfile une chemise et une veste pour me fondre dans la masse des croupiers.
Enfoui dans son écrin de velours je prends le card protector confectionné par la reine des bijoutières du poker!
Ce jeton, au couleurs de la page facebook de poker que j'ai créée plusieurs mois auparavant (FLOP ME I'M FAMOUS), est une pièce unique créée par celle qui fournit les plus grands joueurs de poker en France et même à l'étranger. Anneso, Donne moi la force!!!!
Ce tournoi sera son baptême du feu!

Pas superstitieux pour un sou je me surprend à espérer qu'il me porte chance... on a tous des moments de faiblesse...n'est-ce pas?

Tel un enfant lors de son premier jour d'école j'ai besoin de compagnie, je poste alors un message sur FLOP ME, les commentaires me donnent de la force, après tout, je n'ai rien à perdre, rien à prouver.

Les couloirs de l'hôtel sont calmes, l'ambiance est plus feutrée que la veille.
Sur le chemin je recroise un homme qui était littéralement scotché à une machine à sous, il n'avait pas bougé, mais cette fois il dormait... véridique... inquiétant...

J'arrive alors dans l'arène, tout se passe à la fois très vite et très lentement.
Comme dans un film au ralenti: je vais m'inscrire, on me tend un ticket, Table 1, place 9, je vais repérer ma place, je repars, je vais aux tables de cash game, j'observe, je retrouve les 2 gus de la veille (la brute et le truand), serais-je le bon? j'avais vu juste... j'ai peur...j'ai juste peur...

Les joueurs s'installent un à un, ils ont l'air fort, très fort, tout le monde a l'air plus fort que moi, toute le monde à l'air de mieux savoir jouer, ils sont détendus, moi pas, ils sont cools, je suis trop habillé, ils me regardent, je les regarde, nous nous regardons...

L'atmosphère est lourde, l'air bien que supposé enrichi en oxygène est irrespirable, je panique...

Les tournois à 1€ sur internet sont loin, mes amis d'Ace's up sont loin, mes supporters de FLOP ME aussi, mes profs de l' Ecole Française de Poker ne seront pas là pour me souffler les bons mooves... Je suis plus seul que jamais dans le temple du poker, offert en pâture aux plus gros requins de la ville...
Mais je n'ai plus le temps d'avoir peur...


Alors, je me souviens d'une litanie rendue célèbre dans « Dune » le célèbre roman de science fiction de Frank Herbert:
Je ne connaîtrai pas la peur,
Car la peur tue l'esprit.
La peur est la petite mort Qui mène à l'oblitération totale.
J'affronterai ma peur.
Je lui permettrai de passer sur moi, Au travers de moi.
Et lorsqu'elle sera passée, Je tournerai mon œil intérieur Sur son chemin.
Et là où elle sera passée, Il n'y aura plus rien.
Rien que moi. »


Le directeur de tournoi prend alors le micro et prononce les 4 mots magiques « Shuffle up and deal »
A partir de ce moment précis et jusqu'à la fin de mon tournoi...je n'ai plus jamais connu la peur.



Retour graphique sur une année de merde

Alors que je voulais voir sur une échelle plus grande l'importance de mon downswing du mois dernier, j'ai affiché ma courbe de gain cash game d'une année.


D'une année de merde.

Ma première année sur winamax est bel et bien un échec cuisant, même si j'ai quelques excuses.

On pourra distinguer 3 phases sur la courbe suivante:


Phase 1: la dégringolade.

En plein life tilt, je ne renonce pourtant pas à jouer au poker.
J'enchaine les déchattes comme ta grand mère les petits fils de laine sur une tapisserie représentant Lady Di devant un poteau.
Déchatte + life tilt -> Poker Tilt
Je coule comme le p'tit'yannick.
Faut bien dire que je ne me suis pas aidé en m'essayant au short handed. J'avais une furieuse envie de jeu LAG (tiens donc!) et je désirais performer dans cette configuration.
Ma performance a été à la hauteur de mes désespérances...


Phase 2: la stagnation.

Le life tilt s'estompe (mais reste sous-jacent) et la déchatte me lache un peu la grappe.
Je m'accroche sur les tables de short handed, je lis, relis, rerelis, surlis, délis.
Rien n'y fait.
Si la dégringolade a été stoppée, je n'arrive pas à reprendre de la hauteur.
Toutes mes lectures font l'apologie d'un jeu très aggressif que je n'arrive pas à mettre en place.
C'est l'échec pour le format SH.

Phase 3: back to basis

J'abandonne finalement les petites tables pour les plus grandes. Retour au Full Ring et à une courbe qui ressemble plus à ce que j'avais l'habitude.
J'en profite pour récuperer mon All-in EV.
Mon downsing du mois dernier se voit très bien en fin de courbe. Je pense que je tiens là, un vrai downswing puisqu'il semble que je maitrise quand même mon sujet...



L'année aura donc été difficile, mais aurait pu être bien pire. Disons que j'ai perdu le minimum dans la première partie alors que d'autres auraient été broke.

La mauvaise expérience en short handed pourra probablement être capitalisée: je n'exclus pas de revenir un jour à ce format.

Je n'avais jamais connu une telle mauvaise passe. Je suis un jeune joueur par le temps de jeu comparé à beaucoup.
Ces moments désagréables doivent être formateur: j'ai appris à être un joueur perdant.
Dans mon nuage de grinder qui ne connaissait pas ou peu la perte, je ne m'attendais jamais à un tel revers.
Je sais dorénavant que cela peut exister, que je peux basculer rapidement dans un état faillible.
L'humilité s'apprend à chaque moment de la vie.

Trève de blabla pour essayer de trouver des points positifs: le bilan financier est juste catastrophique.
Jouer autant pour gagner si peu tient manifestement d'une espèce de masochisme.
La seule mesure quantifiable pour un joueur de poker, de surcroit de cash game, est son gain.
Minable, nul, pathétique.

Pourtant, je suis remonté comme une pendule (Ah que coucou) et j'ai bien l'intention de ne pas rester sur une image aussi négative.
Next!



Me and Vegas Part 3

 Nouvel épisode des aventures de Dr Préflop in Vegas.
Part 1
Part 2
...
las vegas vue du ciel

Mais il est bien connu que l'on prend beaucoup d'informations en dehors de la table, il était donc naturel que j'aille repérer le lieux de la future bataille afin d'observer, en embuscade, le gibier du lendemain.
Partant du principe que les réguliers du MGM feront le tournoi du matin à 80$, j'en déduis qu'ils sont déjà sur une table de cash game pour en payer le buy-in. Négligemment appuyé sur la rambarde qui délimite la poker room je commence mon travail d'observation.

Afin d'effectuer un rapide tri je commence par analyser le dress code: On est très loin de Deauville...
Ici, le plus dandy de tous porte un bermuda et des sandales...quel scandale! On peut tout de même voir un joueur en chemise par table...ah non!!! ce sont les croupiers...

L'ambiance est décontractée, en fond sonore nous avons les machines à sous ou encore les vociférations des parieurs sportifs de la salle d'en face, les yeux injectés de sang qui regardent des courses, des matchs de basket, de baseball et j'en passe...

De temps en temps une serveuse à la jupe mini et au décolleté MAXI virevolte autour des tables, le sourire figé en répétant « Any drinks? Drinks? ». Certains n'ont pas soif mais semblent apprécier leur compagnie,surtout lorsque pour poser le verre dans l'emplacement prévu à cet effet, elles se penchent, laissant entrevoir une géographie aussi artificielle que les plafonds du Belagio...

L'étude des stacks va m'en dire un peu plus sur les forces en présence. Certains ont des montagnes d'autres de mornes plaines, parfois un card protector vient coiffer la pile de jetons... Ca fleure bon le régulier.

Je m'amuse en observant une demoiselle au décolleté marqué, martyriser sa table par une agressivité sans limites au détriment de pauvres joueurs mâles ayant bien du mal à regarder leurs cartes et leurs cartes seulement.
Finalement lorsque mademoiselle ramasse les jetons, ils n'ont pas tout perdu puisqu'elle leur offre un magnifique sourire accompagné d'un « sorrryyyyyyy!!!!!! » qui sonne aussi vrai qu'un « nice hand! » dans la bouche de celui ou celle qui sort à la bulle...

Je m'entraine à essayer de deviner les mains en présence et fais des commentaires à ma douce qui fait mine de comprendre et de s'intéresser à ce que je dis.
Lui, il n'a pas le roi, il a certainement une paire servie inférieure...
Comment tu sais?
J'en sais rien, c'est juste la façon dont il a joué le coup...
paire de valets! T'avais raison!! t'es trop fort!!
merci..
Pour une fois que je lis correctement une main, il faut que je la rentabilise en compliments et en admiration à défaut de jetons...

Cet exercice divinatoire est excellent, j'espère à chaque coup voir un abattage pour vérifier mes prévisions. Mon évaluation de ranges de main est correcte, tous les systèmes semblent au point!

Je remarque 2 joueurs en particulier
Un homme d'une quarantaine d'années, corpulent, du genre bavard, chaines au cou et bracelets aux poignets. La discussion qu'il a entamée avec les autres joueurs de la table porte sur un bracelet justement. Un instant je frémis et me demande s'il peut s'agir d'un bracelet WSOP... Je n'arrive pas bien à suivre la conversation à cause du brouhaha ambiant, mais quoi qu'il en soit ce bracelet attire autant la convoitise des autres joueurs qu'il leur impose un respect voire même une crainte! Un pressentiment me dit que j'aurai à faire à lui sous peu...

L'autre joueur est un jeune, enfin, un jeune comme moi, la trentaine... tout est relatif... Les lunettes de soleil, un écouteur d'Iphone (ou d'I quelque chose) en place, décontracté, nonchalamment avachi sur son siège, faisant mine de regarder ailleurs de temps à autre. Il a une montagne de jetons devant lui, il parle lui aussi énormément. C'est monsieur « d'où viens-tu », question qu'il pose à chacun des adversaires qui osent s'engager dans un coup contre lui.
Monsieur d'où viens-tu est sympa, le type cool, du genre qui te veut pas de mal, mais qui a la particularité de faire des réflexions sarcastiques sur la façon dont les coups sont joués, mais toujours en ayant l'air sympa.
Belle performance d'acteur, lui est un shark j'en mettrais ma main à couper!! Mon petit doigt (de la main non encore coupée...) me dit qu'il pourrait me poser des problèmes si je le retrouvais à ma table...

L'impatience monte de plus en plus! Je m'approche de l'accueil de la poker room pour obtenir la dernière carte tactique avant les combats. Il s'agit bien entendu de la structure du tournoi ainsi que des pièces à fournir pour pouvoir s'inscrire. 80$ et ma carte d'identité suffiront!
Les inscriptions resteront ouvertes pendant 1 heure et il est possible de rebuy la première heure. Pour les non initiés, cela veut dire qu'il sera possible pour un joueur qui est éliminé de repayer un droit d'entrée et ainsi recevoir à nouveau ses jetons de départ, une sorte de résurrection pokeristique.
Ainsi les joueurs crucifiés trop tôt pourront à défaut de marcher sur la table (et non sur l'eau) revenir tel Jésus pour redistribuer des pains! Allelujah!!!
3000 jetons et augmentation des blindes toutes les 20 minutes, il ne va pas falloir s'endormir sur ses lauriers...

Avant que ma princesse ne meure d'ennui, je décide de quitter les lieux! Je reviendrai 1H avant le début du tournoi prendre des infos sur les joueurs qui seront pour beaucoup aux tables de cash game jusqu'à la dernière seconde...

Sentant la pression monter doucement, j'embarque ma bien aimée dans une petite balade nocturne dans les rues bouillonnantes de la Ville Lumière (Pas Paris, l'autre...).

Il est presque minuit et l'on se croirait en plein jour tellement ça se bouscule, nous sommes en plein milieu d'une fourmilière à l'heure de pointe!
Nous esquivons un premier groupe d'anglais alcoolisé su notre droite, puis c'est un mexicain que nous frôlons de justesse, ce dernier voulant à tout prix me donner une carte pour appeler des filles professionnelles d'une discipline bien plus physique que le poker (tout cela alors que je me ballade main dans la main avec ma conquête!!). Nous contournons un sans abri, le regard dans le vide, et manquons de nous faire écraser sur un passage piéton par un taxi un peu pressé.
Un instant, nous avons l'impression d'être des lapins dans un champ de tir, ou pris dans les phares d'une voiture, tout autour de nous s'agite, tout est bruyant, tout sent fort, c'est une expérience sensorielle abrutissante!!!

Dormir à Vegas est bien plus difficile que d'y rester éveillé, il faut une volonté de fer pour aller se coucher, chaque centimètre carré étant un appel au jeu, à la dépense, à l'ivresse ou au plaisir.
On enlève les horloges des casinos, on y pousse l'air conditionné à fond pour vous maintenir dans une sorte d'hibernation, certains disent même qu'on y enrichit l'air en oxygène!
Quoi qu'il en soit l'ennemi des promoteurs à Vegas c'est le sommeil!

D'un commun accord nous prenons toutefois le risque d'aller dormir...



Contre pied de nez

Ah je les relis encore les petits commentaires de mon billet concernant mon dernier downswing. L'occasion de vous faire, amis lecteurs, un petit pied de nez puisque de vos avis j'ai pris le contre pied.

pied de nez

Enfin contre pied, disons que je n'en ai bien sûr fait qu'à ma garce de tête.
Pour ma défense, je commence à avoir un peu de bouteille (surtout de la leffe niveau nombril), et que niveau psychologie du Rincy vous valez pas un pet de loup.

J'ai donc entamé le mois dans la continuité du downswing du mois précédent (pour lequel j'ai fini quasi à zéro) et pour conjurer l'abominable sort, j'ai yetisé (ca veut rien dire mais je trouve que ca fait bien avec abominable) en multitablant un peu plus.

Qui dit multitabler un peu plus, dit jouer moins de mains, dit prendre moins de décision difficiles, dit jeter, jeter, jeter, jeter...

Et attendre patiemment les bons spots.
Au plus t'as de tables, au plus tu joues!
Enfin du moins t'es assez occupé à cliquer sur le bouton fold pour ne pas aller faire le mariol dans des situations ev-.

Moins de spew... hummm c'est toujours ca de gratté dirait madame spontex.

La preuve en image avec la courbe de ce début de mois:

courbe gain cash game NL20

Je suis donc bien reparti sur des bases standard de crush de la NL20.

Je te rassure, j'ai pas fini de me faire craquer mes as. Le petit accroc en fin de courbe est là pour me le rappeler, comme d'autres au 3/4 d'ailleurs.
Le dernier est un peu plus moche car je n'ai pas su jeter ma main... Pire j'ai perdu encore derrière 1/2 caves contre le même (mauvais) joueur avec ma top paire... Faut dire que je n'avais plus que 4 tables et que la tendance avait basculé à l'amusement en fin de session plutot grasse.
Qui du coup a été un peu dégraissée.

L'autre avantage d'augmenter le nombre de table est d'obtenir plus facilement mon statut VIP. Je reviendrais dessus probablement, il y a quelques mystères à ce sujet...

J'ai récupéré de quoi aller faire le rigolo dans la limite supérieure, seulement j'ai un peu d'inquiétude.
Chaque fois que j'ai tenté la remontée, j'ai enchainé sur une descente olympique et reperdu le peu de confiance engrangée.
Du coup je pense temporiser, genre attendre 50 caves pour être serein même si je commence à piaffer d'impatience.

En effet, j'ai décidé d'attendre mon retour en NL50 pour me remettre à jouer des MTT.
Ca commence à faire un peu (gérard) longuet là...




U have been pmtized for this!

Personne n'ayant trouvé l'occasion trop belle de me virer ayant chanté tout l'été, ma chronique blog des blogs continue en septembre sur poker magazine (card player pour les intimes) sans être dépourvue quand l'hiver fût venu.

poker magazine septembre 2011

Pour ceux qui pigent rien à rien, le concept est de mettre en avant deux/trois articles parus sur les blogs de poker et qui ont mérité toute mon attention, soit plus des 3 secondes 15 que j'accorde en moyenne.

Bien sûr, mes choix peuvent vous paraître surprenants, injustes, déplacés, orientés, aguicheurs, mal gaulés,...
Et c'est bien normal, puisque c'est totalement subjectif!

Ajoute à cela une subtilité de la presse papier: mes billets sont écrit en début de mois pour... le mois suivant.
Donc si totor_nouille_orc_bach_réseur publie un post d'anthologie sur son blog en fin du mois, il ne sera pas cité dans ma chronique quelques jours après.
S'il est vraiment bien (ie qu'il m'envoie un gros chèque) et que mon amnésie intermittente me lâche la grappe, il le sera éventuellement (gros gros gros le chèque) le mois d'après.
Tu piges?

Maintenant je me suis posé la question de savoir si je mettais au jus les zigotos que je stigmatise.
Et je me suis auto-répondu: oui.

Si je tenais un blog et qu'un de mes articles soit mis à l'honneur je serais heureux de le savoir. En prennant mon cas pour une généralité, j'ai donc décidé qu'il en était de même pour les autres.

Car malheureusement tout le monde ne lit pas encore poker magazine. Faut dire qu'avec le paquet de broke qu'il y a...

J'ai donc innové ce mois en glissant très subtilement en commentaire des articles sélectionnés la petite phrase: U have been pmtized for this!

Ah les voilà donc au jus!

Non?

Car malheureusement tout le monde ne lit pas mon blog non plus.
Mais là, il n'y a pas d'excuses...

punition pour ne pas lire rincevent blog poker

Admettons qu'ils aient eu autre chose à foutre et que malencontreusement ils aient loupé cette explication de texte.
Et bien c'est là qu'intervient la magie de google.
Un peu de curiosité, ils copient-collent la fameuse phrase dans le fameux moteur de recherche et hop... grâce à mon exceptionnel référencement, ils tombent sur ce billet...

Oui, je sais, je suis trop fort...




Me and Vegas Part 2

Suite des aventure de Dr Préflop à Las Vegas.
(Me and Vegas Part 1)
...
las vegas arc triomphe

Mais le Lobby ne laisse planer aucun doute, ici c'est du haut standing, tout y est décoré avec goût et le personnel ne déroge pas à la règle, tout nous donne l'impression que nous sommes dans un palace. Baudelaire aurait-il séjourné ici pour se perdre dans les vapeurs d'absinthe, en tous cas il a vu juste :« là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté »....

Les premières secondes, nous ne disons rien, nous marchons, visages ébahis , jusqu'à ce que la vue que nous offre notre balcon nous pousse à un laconique:
« ah OK... », avant de poursuivre par:
« c'est pas trop mal ici »
« t'as vu le placard, c'est plus grand que chez nous!! »
« le lit a la superficie de notre chambre toute entière »
Nous exagérons bien sûr mais ici l'exagération règne en maître, cette ville exagère et il serait exagéré de dire le contraire.

Le premier réflexe est de prendre des photos, d'immortaliser le moment avant que nos valisent ne déversent un flot de vêtements et d'objets hétéroclites, ne nous laissant que peu de place pour circuler.
Ma chère et tendre tombe en totale contemplation devant le dressing, elle a les yeux qui brillent, elle l'ouvre et le referme sans cesse.
Ce qui est pour moi un simple placard dont la lumière s'allume quand en on ouvre les portes est pour elle une potentielle caverne d'Ali baba, aux milles robes et aux millions de chaussures.
Je souris, elle me répond sur un ton glacial que je ne peux pas comprendre... et elle a raison...

Il y a un nombre incalculable de choses que l'on voudrait faire après être resté enfermé presque 11H dans une voiture traversant le désert, mais après avoir vu la piscine du haut de notre tour de verre, celle qui arrive en tête est l'envie d'aller s'y rafraichir!

Adieu le grand standing, à nous les tongs et le maillot de bain, on vient de dégringoler de plusieurs crans sur l'échelle infinie de la classe...

Le soleil, las de brûler les peaux de touristes dénudés se fait peu à peu la malle, Vegas se réveille doucement. Le jour s'en va, Sin City s'éveille.
La transition est fugace... accoudé au balcon, je contemple les couleurs changeantes qui baignent la ville.

A mes côtés, elle est là...superbe, distinguée, rafraichissante, enivrante.... La bouteille de Grey Goose achetée au supermarché du coin trône fièrement. Mais pas trop d'excès ce soir, tel un sportif de haut niveau, je surveille mon alimentation. Direction.... un steak House pour déguster un bon Sirloin et un bon verre de vin!
Un vrai sportif je vous dis...

Mais un autre appétit me ronge... différent, moins vital certes, mais tout aussi vorace, celui de tâter des jetons!
Le festin est pourtant si proche que j'en sens le doux fumet et en entends la douce mélodie.
La poker room du MGM n'est qu'à quelques pas de là et après une ultime coupe de champagne offerte par la maison (coupe probablement gagnée à la sueur de mon accent français essayant vainement de se faire passer pour autochtone...) je traine littéralement ma dulcinée au plus proche de l'arène.

Le MGM, le seul endroit où les lions et les requins ne sont séparés que par un centimètre de verre...

Il est 23H00 et la salle est pleine à craquer...
Le cliquetis des jetons que l'on mélange machinalement, tel un rituel masturbatoire, par une bonne centaine de joueurs résonne dans ma tête... La quantité d'alcool absorbée dans la soirée n'est pourtant pas suffisante pour mal répondre à la question de ma douce:
- Tu vas jouer ce soir?
En effet quel passionné de poker, attendant Vegas depuis 3 ans et préparant ce moment depuis 3 mois aurait répondu :
- pas ce soir chéri....j'ai la migraine....
Aucun me direz vous!?
Et bien ma réponse fut proche:
- pas ce soir chéri, j'ai trop bu....

Bien que loin d'être un professionnel, j'ai acquis en presque 5 ans de poker une certaine étique et surtout un code de conduite qui dicte mes comportements de jeu et auquel je n'ai (jusqu'à ce jour encore) jamais dérogé: (sauf au cours d'une partie de poker picole, mais c'est la toute la beauté de cette discipline...)
Jamais bourré tu ne joueras
Jamais énervé tu ne joueras
Jamais au dessus de tes moyens tu ne joueras
Toujours en tilt, tu sortiras de table

Oui, moi, Dr Préflop, 31 ans... presque 32, je n'ai pas joué au poker lors de ma première nuit à Vegas...



Mon compte Facebook hacke

Comme dit dans le titre, je me suis fait hacké mon compte facebook cette nuit.

hack facebook

L'histoire commence hier après midi quand un de mes contacts m'envoie des messages pour voter pour lui par sms. Bizarre car ce contact n'est pas un contact random, c'est un lecteur assidu de ce blog et c'est plutôt le genre à tenir la route.
Les messages sont incohérents et je tente de bluffer en lui racontant des saucisses sur le code de retour que j'aurais recu par sms (genre DTC6996Q).
Le dialogue décousu finit par s'arrêter et je reste plutôt perplexe.

Puis, ce matin je découvre que j'ai des dizaines de conversations ouvertes sur facebook dans lesquelles je demande à mon tour de voter pour moi par sms.
WTF?
Je pige rapidement l'histoire et change mon mot de passe.

Pourtant le mal est déjà fait. Vu ma liste de contacts, l'enfoiré s'est gavé.

J'ai envoyé un email à la plupart de ceux qui ont été sollicité, mais j'en ai probablement loupé.
D'autre part, certains m'ont du coup viré de leur liste et je n'ai pu m'excuser. J'avoue que j'aurais probablement fait de même avec un connard lambda qui me mendie des trucs pareils.

Un sentiment de honte domine. Pas pour m'être fait hacké, ca arrive à tout le monde. Mais pour l'image de mange merde que j'ai pu donner à mon insu.

La colère aussi est bien présent, je vous rassure.

Il se trouve qu'un site web de poker s'est fait craquer sa base il y a peu de temps. J'utilisais les mêmes identifiants que pour me connecter sur facebook alors de là à établir une relation.
Je conseillerais à ceux qui ont reçu un email de ce site web (que je ne citerais pas et qui s'est plus ou moins excusé de l'affaire) et donc dont les données sont concernées, de ne pas faire la même connerie que moi.

Les dégâts en terme d'image sont difficilement évaluables, mais je prends probablement pour mon grade sur le coup.

De plus la visibilité sur facebook est compliquée du fait de leur algorithme à la mords-moi-le-noeud.

Merci à tous ceux qui voudront bien diffuser ce billet afin d'informer ceux qui ont été victime et de prévenir ceux à qui cela pourrait arriver car il semble que beaucoup de joueurs de poker sont dans le même lot.



Nit or fold

Le dernier downswing s'est largement répandu sur le début de ce mois. Pas vraiment de solution immédiate, si ce n'est limiter les dégâts en se nitifiant.

nit au poker

Le downswing c'est du bad run couplé à un jeu inadapté.
Ma dernière session négative a quand même vu les quelques fois où je suis parti à tapis préflop perdre tous les coups:
* KK vs AA
* AKs vs AA (contre un type qui joue sa première main à la table)
* AKo vs A8o
* AA vs 88

Auxquels on peut rajouter deux autres fois les as craqués, un set de dames cracké, ...
J'en passe et des meilleures.

Bien sûr, j'ai ma part de responsabilité avec la petite dose de tilt savamment saupoudrée qui m'a fait payer des choses difficilement payables.

Genre quand le 9 qui donne quinte à la river pour JT quand j'ai mon set de dame et que vilain me surrelance je devrais pouvoir jeter.

Genre en fait quand tous les tirages rentrent, je devrais jeter car je suis systématiquement battu.
C'est pourtant simple: quand donky raise c'est qu'il a touché!

Mais pas que ça.
J'ai également développé un jeu un poil trop large et deux poils trop aggressif pour la limite. Je me retrouve trop souvent dans des situations compliquées.

Le jeu un peu lag ca marche bien quand on touche, j'ai donc opté pour une nitification de mon jeu.

Je resserre la boulonnerie de façon sévère: je jette des gapped voir même des connecteurs suités hors de position.
Pire, hier j'ai foldé AJo UTG.
Encore?
Tiens, un KTs en middle, hop à la trappe!
Encore?
J'ai jetté AQo en SB alors qu'il y avait deux joueurs dans le coup.

Pour éviter de trop m'emmerder quand même, j'ai rajouté quelques tables...
Je suis donc passé à du 10-tabling. Avec mon petit écran de laptop (bon c'est qu'un 17"), je suis obligé de superposer en écaille de poisson. Seulement, l'écaille de poisson, ca tient 5 minutes, après ça devient rapidos le foutoir total.
Ca vire à la soupe de poisscaille.
La bouillabaisse en priant qu'un des deux s ne se fasse pas la malle...

bouillabaise

Exemple hier quand je trouve à la fois les as sur deux tables et un set floppé sur deux autres. Petit moment de panique, les tables disparaissent-réapparaissent au gré du logiciel et les coups sont un peu compliqués à suivre.

Toujours est-il que je m'en sors un peu mieux et que je viens de refranchir la barre du zéro pour ce mois.

I'm a nit.
Et alors?
Caro a dit qu'au final que quelque soit le jeu, serré ou large, les gains tendaient à être identiques.

Ca t'en bouche un coin-coin hein!



Me and Vegas Part 1

Nouveau texte d'un rédacteur invité.
Après les aventures Marrakechoise de Badtrip56, c'est cette fois Dr Préflop qui nous distille son trip à Las Vegas.
L'ambiance m'a rappelé mon propre séjour aux USA que je vous conterais un jour si vous êtes sage.

las vegas


Première partie


Un bruit résonne au loin... lancinant, agaçant, de plus en plus fort... Où suis-je exactement...

Le réveil affiche 6H00, nous sommes à Sonoma ville de Californie du nord.

L'excellent Cabernet-Sauvignon de la veille fait encore frétiller mes papilles, mais il faut que je me prépare pour une longue route... celle qui va me mener à Las Vegas....

Un café vite avalé et déjà je presse Natalie.... Faut pas partir trop tard, je veux profiter un max là-bas!!! 9H de route je vais avoir le temps de sentir monter l'adrénaline, la tension, le plaisir presque...

Adieu la route des vins, à moi la route du vice!

Première pause après 2H30 de route, la température est passée de 18°C à 25°C sur cette aire d'autoroute fréquentée par des routiers mexicains. Ici on mange gras, très gras... Le papier enrobant mon petit dèj en témoigne, il transpire de graisse, heureusement les américains savent se désaltérer, il servent des verres d'1/2 litre de ce que vous voulez... Une fois mon eau tiède approximativement aromatisée au café ingurgitée, c'est pied au plancher que l'on poursuit notre route.

Le paysage change petit à petit...

D'une ville très industrialisée, on passe a des étendues agricoles à perte de vue, puis au détour d'un long virage, c'est le début de ce qui semblerait être le désert, qui s'ouvre devant nous.
C'est beau...bizarrement ce vide, cette absence de tout, je trouve ça beau...

Le thermomètre affiche désormais 101°F et il n'y a plus beaucoup de mc Do ou d'In & Out en vue... Nous jetons notre dévolu sur la seule pancarte annonçant de la nourriture et des toilettes pour faire une pause. Ouvrir la porte de la voiture nous fait presque suffoquer... Il fait chaud, très chaud pour un parisien habitué au temps gris et frais de la capitale.
Ici pas d'accueil à l'américaine, un simple "Hi" qui réveille le vieux chien ronflant dans un coin de ce qui semblerait être la salle de "restauration"...
Si l'on veut attraper la légionellose il faut débourser 10$...Après mûre réflexion de 0,5 secondes je décide d'acheter un canette de coca simplement pour pouvoir utiliser les toilettes.... j'ai beau avoir Europe assistance, je veux pas me ruiner la santé avant le tournoi du lendemain.... Asta luego!

Les premiers panneaux annonçant Vegas, comme tout bon touriste je dégaine l'appareil photo. Intérieurement je souris.... Cela ne m'arrive pas souvent de prendre en photo le panneau annonçant "Paris" sur l'A4 en rentrant du travail... certainement parce que je suis au volant me direz vous...

Viennent ensuite les publicité pour les hôtels, les shows, les clubs de streap tease, tout cela à près de 80 km de la ville dans le désert le plus absolu...
Les seules âmes vivantes se regroupent dans de petites maisons délabrées entourées d'un grillage rouillé... AU dessus de leur tête on vend du rêve à quelques centaines de dollars. Le prix de leur baraque... et encore....

Je me sens de plus en plus impatient d'arriver!

J'ai négocié l'arrivée dans Vegas côté passager afin de pouvoir profiter de la vue le plus possible, ma généreuse pilote ayant déjà fait cette route plusieurs fois.
Je veux m'en mettre plein les mirettes, la dernière fois j'étais arrivé par les airs, cette fois c'est à hauteur de pâquerette que je veux vivre l'expérience.
C'est d'abord un Vegas au rabais qui sort de terre... Ils ont appelé ça Buffalo Bill's... Ce n'est pas très beau, c'est même un peu ringard, mais qu'importe, j'approche de la terre promise de tout joueur de poker, dans quelques minutes, j'en foulerai le sol, les jambes tremblantes d'euphorie...

12 secondes.... c'est à peu près le temps qu'il faut pour que le gigantesque ascenseur de l'hôtel The Signature atteigne le 31ème étage où se situe notre suite.
Nous sommes impatients de voir à quoi elle ressemble, on en a tellement parlé, on a tant de fois regardé les photos sur le site que l'on a peur d'être déçus.




To be continued...



Holdem manager 2 en version beta

Depuis quelques temps déjà une version bêta de Holdem Manager 2 est dispo sur le site. (il faut obtenir une licence beta pour l'utiliser)

J'avoue n'avoir pas franchi le pas à l'installer histoire de ne pas m'emmêler les pinceaux avec ma release de la version 1.

Ce qui n'empêche nullement de se renseigner sur ce qui nous attends avec cette future version.

holdem manager 2

A priori rien de révolutionnaire, mais des améliorations et quelques nouveautés:

* import beaucoup plus rapides des mains.
* outils de synchronisation pour sauvegarde sur serveurs et utilisation avec deux PC
* Notecaddy pour faciliter la prise de notes.
* meilleur support pour les tournois
* interface plus intuitive, plus agréable et customisable.
* nouveau replayer
* nouvelles fonctionnalités HUD (avec notamment les stats versus hero, l'intégration du Notecaddy, ... )
* line explorer pour étudier les lignes de l'adversaire
* nouvelles stats
* synchronisation avec l'application gestionnaire de holdem pour iphone, itouch, ...

La bonne nouvelle c'est que la release sera gratos pour ceux ayant acheté HEM 1 après le premier mai.

La mauvaise nouvelle c'est que pour les autres, il faudra racker.
Il semblerait qu'il soit possible d'avoir un rabais si on l'a déjà HEM 1 (avant le premier mai bien sûr). D'autres part, les options ne seront pas refacturées (a priori).

[mode parano on]
Je suppose que le support de la version 1 ne sera pas assuré très longtemps dès que la 2 sera releasée.
Le risque est de subtilement demander aux différentes rooms une légère modification de leur format d'historique de mains et hop fini l'import.
Obligé d'investir dans la version 2.
Si on prend en compte que le grand concurrent poker tracker sortira également une nouvelle version dans le même temps, une histoire dans ce genre pourrait bien arranger la sauce de tout le monde...
[mode parano off]

Bref, il va falloir gagner quelques pesettes pour investir, le débat pour ou contre le tracker n'étant plus d'actualité depuis longtemps. (ou alors on peut plus rien pour toi!)

La petite vidéo d'introduction de HEM2 que j'ai uploadé sur utube pour l'occasion:



Pour ma part, je ne débourserai que si je n'ai pas le choix. S'il m'est inenvisageable de jouer sans tracker, je n'ai toujours pas réussi à exploiter complètement l'outil en version 1.
Manque de temps, malheureusement car j'aurai bien besoin d'une revue et corrigée de mon jeu...

Mais sinon toi, tu vas la casser ta petite tirelire?



Wikio: Toujours numero un des blogs poker

Le classement wikio des jeux d'argent et de hasard est tombé: ce blog est encore et toujours numéro 1.

Indétronable, je survole encore une fois une plèbe agenouillée devant ma magnificence.

cesar des blogs poker
Le cesar du blog poker

Quelques bouleversements un peu étranges dans ce classement (que tout le monde déteste mais que tout le monde regarde) dont l'alchimie reste encore mystérieuse.

1 Rincevent Poker Blog
2 En route pour les World Series Of Poker à partir de Zéro
3 Poker Bastards
4 Stefal Poker Blog
5 Pokerfred
6 titi-poker - Le blog
7 Black Kings, le blog de Kof
8 Lipaonline Blog
9 Team Winamax
10 Viedefish
11 Le blog Poker de CelticTouch
12 Poker Libre Addiction
13 Poker - 100 000 € Challenge
14 shark fisher
15 Las Vegas Poker Food
16 Integrity Poker
17 Julien Poker
18 le bistro des pronos
19 Lecorback's Poker Blog
20 Passion Poker
Classement réalisé par Wikio

Si je domine sans concession, ni difficulté, ni embûche, ni galère, ni compétition, ni concurrence mais avec grâce, légèreté, classe, panache la fleur au fusil, le classement de la rubrique jeux d'argent (quasi poker on pourrait dire), il n'en est pas de même pour le classement général Wikio.
En effetdans ce dernier j'occupais une modeste 272ème place le mois dernier.
Bon tu vas me dire pas si mal dans la gigantesque blogosphère française.
(T'as vu je parle de mon blog à la première personne, c'est un signe...)

Ok, ok.
Prenons maintenant le classement loisir ou là mon blog (je me reprends parfois, c'est pas encore complètement cuit) figurait en 46ème position (j'ai pas encore les chiffres pour ce mois).

Bah pas si mal non plus. Si?

Imagine, que devant il y a une tripotée de blog de gonzesses dont les sujets sont: le tricot, la déco, la broderie, le point de croix, la peinture sur soulier en bois, la tapisserie, la cuisson de gateau au micro onde (hummm quel cri fait la fourmi???) et j'en passe... (les preuves -ou presque- ici)

C'est la un peu la honte non?
La shame on me!
De césar tu bascules à bouffon en deux coups de clic à pot.

Mieux vaut se cantonner à regarder son classement dans sa petite nichette, sinon c'est la grande baffe assurée...

Note: pour l'image d'illustration, j'ai hésiter à vous mettre celle-ci

phil helmut en mode megalo
Phil Megalomutt
Mais vu que niveau poker, j'ai le downswing dans le sang, je n'ai pas osé...