Abonnez vous!

Search

Kings Palace spam de merde

Depuis quelques mois je reçois quotidiennement des spams pour Kings Palace ou KingsPalace.
Des emails merdeux provenant d'adresses régulièrement différentes.

spam casino


Des emails non sollicités bien sûr.
Je ne sais pas où ils ont choppé mon email, mais ils en font bon usage en spammant, spammant, spammant.

Du genre:
"Il est enfin temps pour vous, de gagner un max d'argent en ligne.
Rejoignez Kings Palace le N°1 et reçevez un traitement digne d'un Roi.

Notre équipe est là pour vous et à votre entière écoute.
"

Ou encore:
"Vous Pouvez Devenir Ce Que Vous Avez Envie De Devenir
Gagnez dès maintenant 1800eur de bonus de bienvenue et soyez le Roi.

Rejoignez le meilleur club VIP en ligne dès maintenant.
"

Ou bien:
"Recevez enfin un traitement digne d'un joueur V.I.P.
Rejoignez Kings Palace et éclatez vous réellement dans un lieu super.
"


De la merde en barre, belle arnaque en vue!
Pas moyen bien sûr de se désabonner à cette liste de diffusion dont les adresses sont en clair!

Quand bien même cette saloperie atterrit directement dans mes spams, ca m'oblige à chaque fois à aller voir, puisque il y a toujours quelques messages qui arrivent là dedans par erreur.

Je demanderais bien à l'Arjel de me défendre car Kings Palace n'a certainement pas d'agrément mais j'ai comme un doute sur l'arsenal et la motivation de notre institution.

Bref, comme je suis un garçon sympa et serviable toussa toussa, je me fend donc d'un petit billet qui, grâce à mes excellentes relations avec Google, se retrouvera probablement bien positionné pour faire de la publicité gratuite à mes nouveaux amis de Kings Palace.

Question vengeance, on est jamais si bien servi que par soi même.

Il est pas sympa tonton Rincy?



Edit: après une journée, déjà top 10 sur la requête






Darcourt roublard,peinard ou tout simplement livetard?

Pour ma part j'avais plutôt une bonne image du gazier Guillaume Darcourt.
Bon j'avoue, mon image est complètement réduite au fait que nous partageons la même date de naissance puisque j'ai une tendance à l'allergie à tout ce qui concerne Voici Les Galas de Poker.
Disons que je ne suis pas très people...

Pink Boa

Si on rajoute que mon expérience du live est aussi réduite que tes prouesses sexuelles (je suis sympa avec toi, j'ai exagéré le nombre de tes exploits), tu comprendra que je ne suis pas très intéressé par tout ce qui se passe sur le circuit live.
Ca reste toujours pour moi un monde de gambleurs (je suis curieux de connaître le ROI des joueurs pros) où la notion de lutte contre la variance ne pourra s'affirmer que lorsque nous serons devenu immortels (Pour bientôt probablement grâce à Rael).

J'ai quand même un peu tiquer sans tac sur un billet de l'excellent blog de Kaviar narrant un coup au France Poker Series d'Evian dans lequel Darcourt est en lice.

Pour faire simple, le pink boa balance à son adversaire que ce dernier a gagné et attends qu'il jette ses cartes naïvement sur un pot énorme. Et pan, guigui appelle le TD pour lui faire octroyer le coup puisque la main est muckée.
Le coup est raconté par le malheureux protagoniste sur le forum du CP sur cette page.

Je cite:
"A peine avais-je laché mes cartes, qu’il me dit « ah nan mais la tu as mucké ! Je regrette t’as laché ta main etc… ». Je comprends direct qu’il va y avoir une embrouille, ma main est face fermée sur la table mais n’a pas encore rejoint le muck (le reste des cartes). Je les désigne donc à la croupière, lui demandant de les laisser à part, en attendant le floor. Deux fois je lui montre, mais elle les prend et les rassemble au reste du paquet !
Le floor intervient, m’explique que c’est moi qui suis en tort, c’est plié on en parle plus
."

Malentendu? Roublardise du briscard? Erreur de la croupière?
Difficile à savoir.

En tout cas, le boa joue les grands seigneurs puisqu'il semble avoir proposé de rembourser le buy in du malheureux.(vu le chèque encaissé avec l'aide de certains de ces jetons sur ces FPS, ca ne devrait pas lui faire bien mal à la bankroll)

Bizarrement une autre anecdote sur ce même tournoi nous susurre des choses à l'oreille, toujours dans le thread du CP pour les FPS ici. Cette fois notre Rosetard a juste soulevé les cartes de son adversaire qui vient de shove pour les voir.

Je cite:
"Ma rencontre avec le Boa fût pour quelques minutes amicale jusqu'à ce que je shove mes 12 BB en combat de blind contre lui ( on était déjà ITM ) . A ce moment là il approche sa main de mes jetons et de mes cartes et croyant qu'il veut voir mon stack je lève mes mains de mes cartes et, simplement, ils les retournent avec un grand sourire puis me montre sa main et muck !"

Peinard, décontracté.

C'est pour le moins surprenant.

Je trouve ca pour le moins... rigolo. Ouais, j'aime bien l'image un peu bad boy là!
Quand ca arrive aux autres.
Ca doit pas être facile lorsqu'on est un random de se faire respecter face à un lascar pareil et l'animal doit en jouer plus que de raison.

Bref, le côté trublion, bandito sympatico, ça me plait mais j'imagine que ca doit agacer pas mal de monde.

Pas sûr que ça soit de cette façon que PMU puisse peaufiner son image auprès des joueurs du net... (et vu quelques réponses que j'ai eu à un mail d'il y a quelques jours, j'imagine qu'il y a un peu de taff)

Du net et pas que vu la réaction épidermique de notre ami AndTheRiverCame (il parle de Bastard Poker) qui est lui un livetard de chez livetard et trainait ses guêtres sur les lieux du crime.

J'ajouterais que vraisemblablement ce type d'anecdote apparaît rarement dans les médias plus traditionnels tellement ils ont à coeur de soigner et les sponsors et les joueurs pour donner une image plus polissée que polissone.




PS: ce billet a été pour parti repris par Made In Poker (car comme un pro, j'ai tout bien cité mes sources), contredisant ainsi un peu mon dernier couplet (sont presque aussi burnés que moi chez MIP), avec une réponse de Guillaume Darcourt (qui attends que ca se calme avec sa bonne conscience pour lui).


PS: La fin du premier coup en question se retrouve sur la vidéo (très sympa d'ailleurs) de tapis volant à 4min45, même si je vous encourage à la regarder dans son intégralité bien sûr!



Jour 1B FPS Snowfest by Tapis_volant par PokerStarsFR






Baston

Les bloggeurs c'est comme les gamins, ils aiment se chicaner. Résonnent encore dans mon tympan les cris de ma marmaille "Baston!" auquels des "Baston!!!" répondent fièrement. Ah les garçons...

Pour les bloggeurs, ca ressemblent toutefois plus à de la rixe de petite minette.
De la chicorne de gonzesse!

combat de boue


Il y a peu de temps c'était un tirage de cheveu entre BrDuke Salmon Incest et Kkof la morue épilée.

Petite frittage en pince téton aussi entre Mama cyprine en tonneau et Titi grassouill' patata.

Puis c'était Sharky les bons yoyos qui s'en gnagnatait à David L vrillage de neurone tournament.

J'étais loin de me douter qu'une crevette tenterais de me mordre le talon.
Sûr que vu ma prestance, mon aura, ma magnificience, l'inconscient à du me confondre avec Achille, bien qu'Achille, Zavata et moi ca fasse Troie.

Pourtant le fêle ManuBluff du haut de son winrate de 0.6BB/100 esquive un claquement de chicot dans un billet intitulé "Mais pour qui il se prend?".

Comme s'il avait les moyen de jouer des ratiches avec sa bouille d'édenté, lui qui n'arrive pas à gagner un rond sur les tables pour se payer un dentiste correct!

manubluff blog poker
manubluff

Je lui ai octroyé quelques blindes l'autre soir, tant j'étais ému par son triste sort.
Et voilà le remerciement!
Il tente de croquer la main qui lui apporte secours!
T'essaies de le sortir de la boue, de la fange dans laquelle il se vautre allègrement et voilà qu'il veut t'y précipiter et te tirer le string!

Ah la reconnaissance du ventre...
Ah la gratitude et les remerciements!

Désolant. Rebutant.

Plutôt que de relever ces basses attaques de mendigot, je préfère m'élever de toute ma stature et lui offrir toute l'ignorance qu'il mérite.

Taire et garder la tête haute.

Ne pas répondre, ne pas en parler car cela serait lui faire trop d'honneur!

Oh wait...





New York Back Raise version les grognasses

Hier soir j'étais à l'accoutumée (non ca n'est pas une boîte de gogo danseuses!) présent sur les tables de NL30 d'ongame dans l'espoir de faire quelques étincelles ( Hors sujet: réplique culte "C'est bien la première fois qu'il fait des étincelles avec sa bite!", devinez vous dans quel film? Indice:  bebel inside).

poker hot
Ca manquait de bimbo ces temps ci, non?

J'ai pour l'occasion un admirateur de choix en la personne de manubluff. Il vient régulièrement s'inspirer des techniques sophistiquées que je pratique. C'est mon petit scarabée... de la famille du bousier (roule le caca et fais en des boulettes).
Telle une starlette du PSG, je ne répondrais pas à son salut dans le tchat car il faut respecter l'usage du piédestal.
Surtout je me fais martyriser par un tyran sur une autre table et toute ma concentration est portée sur comment faire la peau à ce triste individu. Des envies de dépecage en mode silence des agneaux.

Je vais pourtant montrer au jeune manu un bon vieux 3barrel bluff qui sera malheureusement demasqué par une double paire. Si je ne gagne pas le coup, j'espère toutefois que le showdown aura été instructif pour les fishs de la table.

Faut dire que je ne suis pas du genre passif. De moins en moins. C'est bon pour mon image, j'aime ça!

Mon bluff catcheur fait une ouverture UTG +1 après le fold de manu, payé par un reg à pastille rouge-orange.
Oui, celui là j'avoue que j'ai du mal à lui mettre une pastille fixe. Je l'avais basculé en rouge il y a deux jours car il m'avait étrillé sur deux trois coups à priori bien joués, mais là il m'a encore fait un open limp au bouton avec QJo. Un move qui mérite facilement une pastille verte.
Fish en SB complète et je squizze en BB.
Normal, le spot est beaucoup trop beau et il devient hors de question de laisser filer des opportunités pareilles!

L'ouvreur déclare forfait et voilà-t-y-pas que mon reg me 4bet. Fish s'en va et la parole me revient.

Ca se complique non?
Ca s'appelle un New York Back Raise et même s'il est moins tordu que celui présenté il y a quelques temps, c'est généralement synonyme des as ou des rois.
Malgré mon 3barrel bluff loupé, j'estime ne pas avoir une image trop dégueu même si je vais bouger sur ce coup avec un range de mains assez large.

Cependant, et comme la fois précédente, il est hors de question de lâcher le morceau car j'ai les papas en main. Oh l'autre, il m'a cru à poil!
Je vais donc tout lui pousser dans le groin et voir ce qu'il se passe. Et il se passe qu'il paie avec QQ.

Je lui fais le coup de papa dans maman et j'emporte mon 80/20 logiquement ayant déjà déboursé un lourd tribut ces derniers temps à dame variance.

J'ai pourtant pas mal tanké avant de balancer la purée en me disant "putain tu vas encore te prendre les as dans la gueule".
Une bonne raison pour arrêter de se mettre de l'anxiété là où il n'y a pas lieu!








Putain j ai tilte

tilt scarface


Un mercredi soir avec un match entre pimpins dans la petite lucarne (où les quenelles l'ont emporté sur les melons), le timing ne semblait par trop mal pour squatter quelques tables de cash game. D'autant plus que pendant que monsieur grinde sa télécommande en multitabling pizza-bière, madame peut tranquillement spew la bankroll familiale.

Lancé dard-dard tel un frelon sur un halogène une belle nuit d'été, j'ouvre ma combo habituel de quatre tables à l'affût de la pastille verte finalement un peu moins abondante que prévu. De toutes façons je sais pertinemment qu'un plan ne se déroule jamais sans accroc si c'est bibi qui l'a cogité.

Une première échauffourée avec un badge verdatre m'ampute d'une belle partie de mon stack puisque mon adversaire aura le bon goût d'aller pêcho sa gutshot face à mon brelan floppé et un shove river.

Seconde échauffourée avec un autre green power où cette fois mes dames mettront tout dans le groin sur un baby flop et apprécieront la quinte renard renard synonyme de tout dans le cul.

"J'ai des mains faites pour l'or, elles sont dans la merde!"

Rester concentré.
Je m'enfile coup sur coup dans la calebasse. 3bet, check raise flop. Toutes mes merguez passent au grill et je connais la lente érosion si commune.

"Vous voulez tuer Tony Montana! Mais jé vous préviens qué jé souis invincible!"

Bien décidé à ne pas m'en laisser compter, j'enclenche le mode kalachnikov. Quelques squizz qui passent, des cbet qui finissent par trouver des fold, des flops qui connectent, la pente redevient ascendante.  The world could be mine.

"Sur cette Terre je fais confiance qu'en mon manche et a ma parole, elle elle est ferme et l'autre est d'acier"

Double paire floppée, baston avec green lanterne jusqu'à une river qui fait rentrer couleur et quinte et je dois fold un gros pot sur un check raise à tapis.

"Fous ton ptit zizou dans la brêche: le seul truc qui faut foutre dans un trou c'est ça..."

 Autre spot ou je touche set river mais qui fait rentrer une quinte pour KQ. Vert de vase raise mon value bet et je paie. KQ en face bien sûr.

"Je t’avais prévenu espèce de Sale Macaque ! On ne m’encule pas !"

Un fils de Hulk se lance dans une relance au cutoff et paie mon 3bet armé de mon AK en SB. Sur un flop xQJ, mon adversaire se sent une âme de héro en payant mon cbet. 

"Tu aime ça !! Tu veux me baiser, tu vas baiser avec le meilleur. Tu crois que tu vas me baiser, il faudra toute une armée pour m'enculer. "

Turn A. Je vais lui en mettre plein la tronche à ce fish! Je mise mais je me prend une surrelance à quasi la hauteur de son tapis.

"Tu veux jouer à la vache ? Okay, tin' de pute moi je suis Tony Montana, vous baisez avec moi !"

 Je lui balance tout la sauce. On me la fait pas! On me la fait plus. Payé par KT.
 Bref, j'ai tilté.




Pourquoi miser au poker

Une question qui paraît triviale, et pourtant...

C'est l'éternel étudiant helvète qui a levé le loup dans mon esprit torturé dans les commentaires du précédent bifton en pointant une vidéo de mon éminent coach.


Miser au Poker

Une vidéo labellisée débutant. Ah ah, merde je suis plus un débutant pourtant? Si? Si.

Mister Pe4nuts donne les 3 raisons de miser au poker:

* pour value
* pour bluff
* pour ramasser la dead money

Si j'avais depuis longtemps fait mon deuil de la mise pour info (et je cause même pas du honni raise pour info), j'avoue que comme le ptit suisse, j'ai été surpris de ne pas voir figurer la mise pour protection.

Ben con, la protection c'est une conséquence de la mise, comme expliqué dans la vidéo:




Tout est si clair quand c'est Pe4nuts qui le raconte...

Par contre quand on doit appliquer par soi même, tout seul dans son petit coin, ca se complique!

J'ai pratiqué l'exercice hier soir en tentant de décliner à haute voix pourquoi je misais chaque fois que j'avais à le faire. Bon en fait chaque fois que je le pouvais, car en multitablant ca n'est pas toujours évident.

Et je me suis rendu compte que j'étais parfois loin, loin des bonnes raisons.
Ou que c'était difficile de donner une putain de raison valable.

Exemple: Cut-off ouvre le pot, Bouton suit et je squizze avec KJs. Je récolte la dead-money (pas si dead puisqu'elle bougeait encore l'instant d'avant)?

Autre exemple: par deux fois j'ai du faire un blocking bet river ultra bien senti. Dans les raisons, je n'ai pas trouvé je-mise-par-ce-que-sinon-je-vais-en-prendre-plein-la-gueule-et-je-me-fait-caca-dessus .

Et je cause même pas de X situations plus tarabiscotées les unes que les autres. Bref, du poker quoi.

L'exercice est d'autant plus intéressant qu'il oblige à réfléchir sur les ranges adverses. Ah ah, on y vient! La base de chez la base.

Je vais donc passer la semaine la dessus en espérant progresser sur les raisons pour lesquelles je mise.

Comme au rugby, les fondamentaux bordel!!!

Chaque session, chaque mise, pourquoi.
En espérant obtenir de bons automatismes, au moins pour les situations les plus courantes.

Et je ne saurais trop te conseiller, toi lecteur qui ne sait toujours pas pourquoi tu mises d'effectuer ce petit travail de temps à autre.











Coaching poker: last session

Dernière session pour mon coaching poker.
Une session durant laquelle nous verrons quelques mains et aborderons un côté plus psychologique.

coaching poker


Un côté psychologique qu'il m'est d'autant plus difficile d'aborder que je suis submergé par la frustration du piétinement.
Ce qui le rend d'autant plus indispensable. Je vais devoir bosser sérieusement la dessus.

Pire même.
Il est évoqué un win rate de 9bb/100 dans la vidéo mais depuis mon wr s'est effondré. Deux sessions pour un total de + de 3000 mains plus tard, et j'ai écroulé ce putain de chiffre. Quand tu gagnes un 80/20 sur 5, pas de mystère.
Moral dans les chaussettes, j'ai une folle envie de me muer en autruche et de mettre la tête dans un trou de taupe, quitte à me faire sodomiser par un coyote, pour ne plus voir cette micro catastrophe.

Oui, je suis affecté par les pertes. Mais je suis surtout affecté par la non progression, le sur place, voir la régression. Quand bien même j'ai cessé de me fixer des objectifs, je suis rongé par une idée de réussite qui n'arrive pas vraiment comme je le fantasmerai.

Bref, il y a quelque chose à fouiller de ce côté là.

La vidéo du coaching:




Vous foutez pas des tortillages du derrière quand ca vire au pourquoi du comment ca m'emmerde de perdre, j'ai pas fait Allongez-vous-sur-le-canapé-et-parlez-moi-de-votre-sexualité en seconde langue.

En tout cas, Pe4nuts est comme toujours très bon. Vous pouvez trouver ses vidéos sur son site kill-tilt en pleine évolution vu le nombre de projet qu'il monte petit à petit.
Notamment, les vidéos psychologie du poker dont il est fait mention à la fin de celle-ci.



Clara Morgane et Mission Poker Caraibes

Là, ça commence vraiment à se voir.
Autant, c'était un peu masqué sur les autre programmes, autant là...

Je voulais rebondir sur l'article du mag télé du figaro: Clara Morgane anime Poker Mission Caraïbes


clara morgane mission poker caraibes


Et malheureusement, je suis tombé des nues.
La vérité c'est que je ne calcule pas ce genre de programmes en général. En général voir même pas du tout. En fait je calcule pas vraiment la télé, paraît que c'est pour ceux qui ont rien à foutre. Les pauvres créneaux que j'aurais pour bloquer devant la lucarne diabolique, je les consacre à grinder. Ben ouais, je suis un connard de joueur de poker...

Mais c'est tombé dans mon alerte email (merci google) comme un poil dans la soupe à la grimace et ca m'a intrigué.

Et je me suis rendu compte que j'avais loupé quelques épisodes.
Que Clara Morgane n'en était pas à sa première saison de présentatrice. De présentatrice d'une émission pseudo poker mode bikini-raise.

Merde quoi!
Shame on me!
Effondré!

Je suis plus qu'interloqué. J'avais vu un passage télé de la donzelle alors qu'elle présentait son calendrier de charme et l'impression dominante c'était que son QI devait avoisiner celui d'une moule neurasthénique.

Pourtant je ne me fierais pas sur une impression à la volée. Si la belle a été reconduite pour un programme aussi technique que le poker, elle doit avoir caché quelques neurones dans le fond de son string.
Ou pas.

Bref, en tout cas ca m'a bien fait sourire. En positionnant une figure emblèmatique du Hard, quoi qu'on en dise, c'est donner insidieusement une tonalité sulfureuse à l'émission.
Le cul et le poker font décidemment très bon ménage sur les ondes.

Vendeur...

N'empêche que niveau racolage par le derch, ca ne vaudra probablement jamais poker chez la voisine.



PS: Bon il semblerait qu'il s'agisse d'une simple rediffusion en fait....





76 conseils pour gagner au poker ou le manifeste du grinder

Traduction aujourd'hui d'un article soumis à mon oeil aussi vif que celui de droopy par notre ami Raycatt.
L'article s'intitule: "76 conseils pour gagner au poker - le manifeste du grinder" et est disponible dans sa version originale ici.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Suivez ces conseils et vous ne pouvez pas perdre au poker. Du moins pas dans le long terme. (Notez que le long term est très très long, donc merci de ne jamais revenir et de ne pas nous poursuivre en justice pour dommages et intérêts.)

1. Ne jamais parler du Manifeste

;-)

2. Ne jamais parler du Manifeste

Sauf avec vos copains de poker, voir ci-dessous.

3. Soyez l'agresseur

Chaque fois que vous misez ou relancez-vous donner à l'adversaire une chance de se coucher, dans ce cas, vous gagnez le pot. Quand vous checkez ou payez juste, il ne peut pas se coucher. Votre profit baisse.

4. Jouez votre jeu

Essayer de jouer comme Tom Dwan peut être très coûteux si ce n'est pas votre style naturel. Il y a beaucoup de styles rentables dans le poker. Jouer votre propre style va augmenter vos gains.

5. Promenez le chien

Allez, sérieusement, il y a une vie en dehors du poker. Si vous prenez soin de votre vie, votre jeu de poker sera plus performant et vous gagnerez plus.
Promenez ce chien.


Promener le chien

6. Utilisez les règles d'arrêt

Selon la théorie cela peut être faux, mais des règles prédéfinies pour savoir quand quitter une partie ont fait des miracles pour beaucoup de joueurs avant vous. C'est un guide pour les moments où vous êtes fatigué et las.

7. Pensez au poker

Entre les parties, vous pouvez passer beaucoup de temps à réfléchir à vos call, vos fold et vos bluff. Le plus vous pensez poker, le mieux  vous obtenez. Le mieux vous obtenez, plus vous gagnez.

8. Obtenez un bonus de poker

Jouer pour clearer un bonus de poker est un moyen de récupérer une partie du rake. Un bon bonus ajoute toujours l'argent à votre bankroll.

9. Ne jouez pas trop haut

Si chaque mise du pot vous fait saigner le nez, vous aurez peur et jouerez prudemment. Vos opposant aux portemonnaie bien gras vont vous exploiter. Quand vous êtes exploités, votre bénéfice chute.

10. Ne jouez pas trop bas

Si la perte de gros pots ne vous rend pas mal à l'aise, vous callerez trop. Lorsque vous calllez trop, votre bénéfice chute. Trouver les enjeux qui correspondent à votre tolérance au risque.

11. Gardez votre sang froid

Peu importe ce qui se passe, gardez un visage impassible. Perdre votre sang-froid diminue votre profit.

12. Prenez des notes de vos adversaires

Si ce gars-là dans le siège cinq, vous a sur-relancé avec AJ il y a cinq ans, utilisez le contre lui quand il le fait à nouveau. Une vérification rapide dans vos notes et vous pouvez revenir sur lui.

Noter

13. Soyez honnête au sujet de vos erreurs

Faire des excuses pour vos mauvais coups est un moyen infaillible pour ne jamais améliorer votre poker. Si vous constatez une erreur telle qu'elle est, vous serez en mesure de l'éviter à jamais.

14. Pratiquez beaucoup

Dans la pratique, de bonnes décisions se résument souvent à l'intuition, ou à un bon feeling. La seule façon de parfaire ce «système» est de l'entraîner. C'est seulement en jouant des milliers de mains que vous pourrez déplacer votre prise de décision du cerveau à la colonne vertébrale.

15. Jouer votre position

Agir en dernier est un avantage précieux. Vous contrôlez les informations et on peut toujours s'adapter aux actions de l'adversaire. Chaque fois que vous jouez une main en position, vous augmentez vos profits.

16. Faire le contraire à vos adversaires

Quand ils sont fous, ralentissez. Quand ils ralentissent, deviennez fous. Le poker est comme un jeu de Roshambo - quand ils ont la pierre, choisissez le papier. Quand ils ont choisi le papier,prenez les ciseaux.

17. Ne jouez pas fatigué

Vous devez vous concentrer sur le jeu. Lorsque vous êtes fatigué, la concentration diminue. Votre profit descend avec elle.

Ne jouez pas fatigué

18. Apprenez à quitter la table

Quand vous jouez mal, ne vous accrochez pas. Levez-vous, reprenez votre vie, épargnez un peu d'argent. Une bonne aptitude à arrêter est un élément clé du poker rentable.

19. Choisissez un bon site

Vous jouez mieux quand vous sentez à l'aise. Lorsque vous jouez mieux, vous gagnez plus. Changez de site si vous vous sentez mal à l'aise.

20. Ne jouez pas bourré

Le poker est un jeu de décisions rationnelles. Lorsque vous êtes ivre, la rationalité a disparu. Votre bénéfice s'éteint avec elle.

21. Choisissez bien vos mains de départ

Certaines mains de départ sont plus précieuses que d'autres. Si votre main de départ moyen est un peu meilleure que celle de votre adversaire, comment pourriez-vous ne pas gagner dans le long terme!

22. Ne jouez pas à partir des blinds

Lorsque vous jouez dans les blindes, vous avez une mauvaise position par définition. A éviter, même si vous avez déjà mis en quelques jetons dans le pot. Exception: il est rentable de jouer de la grosse blind contre la petite blind. Car alors vous agissez en dernier.

23. Soyez créatif en position

Jouer des mains spéculatives comme 76 peut être rentable si les stacks sont profonds. Mais conservez ces cascades pour quand vous êtes en position tardive. Être créatif hors de position peut être très coûteux.

24. Lire de bons livres

La lecture est la clé de l'apprentissage. Alors que la pratique est essentielle, la lecture accélère votre courbe d'apprentissage. Pour chaque bon livre que vous lisez, votre profit augmente.

Les bons livres

25. Discuter sur le poker

Beaucoup de pros nous disent que leur apprentissage du poker est venu de discussion de poker avec leurs copains. Chaque fois que vous discuter d'un jeu que vous avez fait ou d'un concept théorique, vous améliorer la façon dont vous pensez sur le poker. Quand vous pensez mieux, vous gagnez plus.

26. Choisissez de bonnes tables

Vos bénéfices de poker viennent des erreurs des autres joueurs. Ne pas s'asseoir avec les gens qui jouent un poker sans faille. Si ils sont vraiment des gens sympas, payez leur le dîner à la place. C'est beaucoup moins cher.

27. Asseyez-vous, après le despote

Si vous choisissez quand même de jouer avec un despote (voir ci-dessus), prenez un siège à sa gauche. De cette façon, vous avez la position sur lui, et vous pouvez choisir quelles mains jouer contre son agression constante.

28. Ne pas monter quand on perd

Si vous avez perdu quelques buy-ins, faire monter les enjeux pour regagner votre argent est un moyen de perdre très efficace. En fait, redescendre de limite en attendant la fin de la descente est une façon intelligente.

29. Analyser vos mains

Ne vous contentez pas de jouer, jouer, jouer. Prenez une minute maintenant et regardez la main que vous venez de jour, essayez de comprendre ce qui s'est passé et ce que vous avez bien fait. Discutez-en avec vos amis. L'analyse à la main améliore votre taux de victoire.

30. Prenez des notes en live

Certaines personnes peuvent avoir des souvenirs parfaits, mais vous n'êtes pas Stu Ungar. Une brève note sur la situation dans le jeu est bon pour votre analyse d'après jeu.

31. Etudiez vos statistiques de poker

En regardant les statistiques, vous pouvez découvrir des modèles dans votre jeu qui ne sont pas clairs en regardant les mains individuels. "Oups, AJ en position précoce me coûte en moyenne 5 $." Il suffit de ne pas laisser les stats obscurcir ​​votre jugement dans une situation de jeu.

32. Utilisez un logiciel de statistiques

Un outil logiciel qui importe tous les historiques de vos mains et met en place des tableaux géants est une aide formidable pour votre cerveau analytique. Il vous permet d'obtenir un panorama de votre jeu (et de celui des autres).

33. Trouver l'overlay

Faites comme Philip Marlowe et suivez l'argent. Si un tournoi avec un prize pool garanti ne se remplit pas, vous gagnez votre part de l'overlay en juste vous enregsitrant  (dans le long terme.)

34. Trouvez la valeur ajoutée

À tout moment, il y a toujours un site de poker ou une salle de poker qui offre du free cash pour attirer les joueurs. Ne soyez pas trop fier pour accepter un peu d'argent.

La valeur ajoutée

35. Regarder poker à la télé

Qu'on le veuille ou non, mais ces pros dans les shows télévisés de poker sont de brillants joueurs de poker. Vous ne savez même pas ce que vous pouvez apprendre de leur part avant que vous ne l'ayez fait.

36. Regarder une emission de poker sans son

Lorsque vous coupez le bavardage, les choses se précisent. Maintenant, vous remarquez leurs visages, vous pouvez maintenant lire leur langage corporel. Le silence libère la puissance du processeur de votre cerveau pour l'analyse. Analyse veut dire du cash sur votre compte.

37. Regarder une émission de poker à plusieurs reprises

La seconde fois que vous regardez la même émission de poker, vous saisirez de nouvelles perspectives. Et la troisième fois. Et la quatrième fois. Chaque fois que vous prenez de nouvelles idées, vous augmentez votre profit.

38. Jouer dans plusieurs rooms

Chaque salle de poker en ligne a ses avantages et ses inconvénients. En changeant de poker room vous pouvez extraire le meilleur parti de chaque salle de poker.

39. Jouez avec les bonnes personnes

Un gars vous rend fou juste en étant lui-même. Un autre gars vous outplay sans cesse. Restez à l'écart des deux, ils vont détruire votre jeu.

40. Exploitez votre image à la table

Si les gens pensent que vous ne bluffez jamais, bluffez beaucoup. S'ils pensent que vous bluffez toujours, misez seulement gagnant. En exploitant l'image à votre table vous utilisez la tromperie. En utilisant la tromperie, vous augmentez vos gains.

41. Etudiez le langage du corps

Vous ne saurez jamais à coup sûr ce que sont les cartes des adversaires. Mais si vous pouvez lire les gens comme des livres ouverts, leurs cartes ne sont plus importantes. C'est un moyen très rentable de jouer aux cartes.

42. Entraînez votre poker face

La plupart du temps rien de passionnant se produit, puis tout d'un coup vous vous retrouvez dans un spot tendu, avec une décision super difficile à faire. Il ne faut pas le montrer dans votre visage.

Poker face

43. Figez votre Betting Pattern

Utilisez toujours les mêmes mouvements lorsque vous placez une mise. Soyez une machine, débranchez toutes les émotions que vous pourriez avoir, effectuez le mouvement comme une chorégraphie de danse.

44. Ecrivez un blog

Un blog poker est un endroit idéal pour communiquer votre expérience de poker avec d'autres personnes. La communication est un moyen interactif de la pensée. La pensée améliore votre jeu.

45. Obtenez du rake back

Chaque pour cent du rake que vous pouvez obtenir en retour du site de poker est un extra dans votre bankroll. Naviguez sur le Web pour voir les sites de poker qui offrent du rakeback.

46. Lire vos adversaires

Des choses se passent tout le temps autour d'une table de poker. Chaque petit événement influe sur les adversaires. Mais comment? Gardez un œil sur eux et vous serez en mesure de tirer vos conclusions.

47. Exploiter les faiblesses des autres

Ca n'est pas aussi mauvais que cela puisse paraître, tant  que cela reste pour une partie. Un joueur est trop serré, un est trop large. Utilisez cette information contre eux en ajustant la façon dont vous jouez.

48. Ne jamais tilter

Tout d'abord, ce n'est pas une expérience agréable. Deuxièmement, cela ruine complètement votre jeu et peut devenir très coûteux. D'un autre côté, si vos opposants pensent que vous êtes en tilt peut être assez rentable.

Vous vous sentez un peu contrarié?

49. Calmez vous dans un sit and Gos

Si vous arrivez dans un état ou vous sentez le tilt arriver, quittez votre partie de cash game deep stack et allez dans un sit and go. Ici vous pourrez vous défouler en jouant beaucoup, beaucoup de mains à un prix fixe. Limitation des dégâts.

50. N'en faites pas une affaire personnelle

Les adversaires vont essayer de vous provoquer pour accéder à vos jetons. Réalisez que ca n'est jamais personnel, et ne le prenez pas personnellement. Si vous en faites une affaire personnelle, vos décisions seront basées sur des facteurs extérieurs à la partie. Elles deviennent irrationnels.

51. Évitez les gens antipathiques

Si il y a un adversaire que vous ne pouvez pas supporter, il y a des chances que ce facteur aura plus votre attention et va perturber votre jeu. Lorsque votre jeu est perturbé, vous allez gagner moins.

52. Apprenez des jeux rares

Alors que tout le monde excelle en holdem, il y a plus de joueurs faibles dans d'autres jeux. Des adversaires faibles sont le chemin le plus sûr vers les bénéfices au poker.

53. Améliorer votre concentration

Les méthodes de méditation et autre peuvent améliorer votre capacité à se concentrer. Lorsque vous êtes plus concentré, vous gagnez plus.

54. Augmentez votre endurance

Quand un tournoi de poker emmène dans des heures tardives, les joueurs se fatiguent. Si vous pouvez être un peu moins fatigué, vous aurez un avantage concurrentiel supplémentaire. Chaque avantage supplémentaire de l'argent dans votre compte.

55. Regardez les news

Si vous pouvez suivre la discussion à la table, vous serez plus à l'aise. Lorsque vous êtes à l'aise, vous jouez mieux. Lorsque vous jouez mieux, vous gagnez plus. Juste en regardant les news.

56. Faites le calcul

Vous n'avez pas besoin d'être un as en mathématiques de traitement des calculs interminables en une fraction de seconde à la table. Mais en comprenant les mathématiques du poker de base vous pouvez construire vos décisions de poker sur un socle solide.

Faites le calcul

57. Entrainnez vous au calcul

Le genre de mathématiques dont vous aurez besoin lorsque vous êtes assis à la table de poker est assez simple, mais il faut de la pratique. Effectuez des calculs standard de nombreuses fois et vous gagnerez un blind supplémentaire pour chacune.

58. Etudiez les probas

Si vous avez une notion des probabilités qui régissent des situations courantes de poker, vous pouvez calculer à la volée les cotes du pot au milieu d'une féroce bataille de poker. De l'argent dans votre poche!

59. Traitez bien votre partenaire

Encore une fois, se sentir bien - et être bien- augmente votre puissance à la table de poker. Une minute investi dans votre partenaire est une blinde ajoutée importante dans votre bankroll de poker.

60. Multi tablez à bon escient

Lorsque vous jouez plusieurs tables, votre bénéfice sur chaque table descend un peu. Mais aussi longtemps que votre taux de horaire total monte, vous pouvez ouvrir des tables supplémentaires et augmentez vos profits.

61. Appliquer la gestion bankroll

Même si vous êtes un gagnant, vous aurez des swings. Si votre bankroll est trop petite, ces swings peuvent vous mettre hors du jeu. Si vous ne pouvez pas jouer, vous ne pouvez pas gagner.

62. Essayez de nouveaux jeux

En essayant des variantes inconnues de poker, vous apprendrez de nouvelles choses sur votre ancien jeu préféré. Chaque fois que vous apprenez quelque chose de nouveau, vous augmentez votre taux de victoire.

63. Apprenez à jeter

Jeter peut être très difficile. Mais ne callez pas juste parce que vous êtes curieux. L'expected value du fold est égale à zéro, ce qui signifie que vous ne pouvez pas perdre. Lorsque vous coupez vos pertes, votre profit augmente.

64. Un dollar économisé est deux dollars gagnés

Économiser de l'argent a été un moyen sûr pour construire des bénéfices depuis peu avant que la construction des pyramides. Ne jetez pas du bon argent après du mauvais argent. Si vous ne pouvez pas gagner le pot, ne le nourissez pas avec vos jetons.

65. Habituez-vous à bluffer

Bluffer ne devrait pas être une aventure passionnante qui vous fait retenir votre souffle. Bluffer avec la fréquence appropriée devrait être une procédure normale aussi naturelle que respirer. Lorsque vous pouvez bluffer sans vraiment vous rendre compte, vous allez gagner plus.

66. Ne bluffez pas les calling stations

S'il y a un joueur à la table qui ne sait pas jeter, n'esssayez pas de le bluffer. Au lieu de cela, vous pouvez miser vos bonnes mains plus fort contre lui et vous attendre à être payé.

67. Pas de fantaisie contre le non-fantaisiste

Les mouvements créatifs et de troisième niveau de réflexion ne fonctionneront pas sur des adversaires qui ne peuvent tout simplement pas comprendre les concepts. Si l'adversaire joue au poker ABC, jouer ABCD.

68. Comprendre votre image à la table

La façon dont les gens vous perçoivent dicte la façon dont ils jouent contre vous. Si vous comprenez comment les gens vous perçoivent, vous pouvez prédire leur jeu. Si vous pouvez prédire le jeu de vos adversaires, vous gagnerez plus.

69. Organiser une fête

Le poker n'est pas toute votre vie. Coupez le pc de temps en temps et profitez de la vie. Profitez de la vie, vous vous sentirez beaucoup mieux  pour jouer votre meilleur poker. Se sentir bien déclence l'inspiration et amène du cash dans votre poche.

Organiser une fête

70. Vivre droit

Selon un vieux dicton dans le poker, afin d'obtenir la chance dont vous avez besoin, vivez droit. Si vous pouvez comprendre ce que cela signifie, vous avez certainement mérité de gagner plus.

71. Gardez la distance

N'oubliez pas que c'est juste un jeu. Ne le prenez pas trop au sérieux ou vous pourriez vous réveiller un jour en réalisant que "le poker n'est plus amusant." Si ce n'est pas drôle, vous pourriez tout aussi bien ajouter quelques heures supplémentaires à votre travail ennuyeux.

72. Oubliez les côtes

Évitez d'être obsédé par ces chiffres. Elles sont importantes, mais il est également important de laisser votre intuition libre. Donc, une fois que vous comprenez les côtes, arrêter de penser à elles.

73. Préparez-vous à l'échec

Grâce à la distribution imprevisible des cartes, vous ne pouvez pas éviter l'échec maintes et maintes fois. Pour être un gagnant, vous devez être capable de gérer les déceptions répétées avec sérénité.

74. Jouez plus haut

Si vous pouvez vous monter dans les enjeux sans perdre votre edge, vous gagnerez plus d'argent. Bien sûr, si vous montez et commencez à perdre, vous pouvez perdre très vite. Aussi, n'oubliez pas votre gestion de bankroll.

75. Dites adieu à la politique

La politique prend trop de temps. Si à la place vous jouer plus au poker, vous deviendrez meilleur. Aussi,  avoir été un joueur de poker ferme efficacement toutes les portes politiques.

76. Quittez votre travail

Le travail prend tellement de temps. En jouant plus vous améliorez votre jeu. Lorsque votre jeu devient meilleur vous gagnez plus.
Et il vaudrait mieux maintenant que vous avez quitté votre boulot.





Mikka Anttonen pas fin landais

On avait "ils sont fous ces romains", mais que dire de ce ridicule finnois sinon qu'il n'est pas vraiment fute-fute.
Je cause bien sûr du fameux Mikka Machin qui a une lettre près finissait dans un emballage plus sympa tout de mauve vêtu.

mikka machin
Miikka Antonen

Pour ceux qu'auraient loupé l'affaire, ce délavé du bulbe (il a le crâne poreux en plus car sa chevelure a également ramassé) a balancé une bonne pique anti-franchouillarde, je cite:

« I hate France. I hate the people, the food, the accent, how everything goes on strike at least twice a day, how they don’t want to communicate in English despite knowing it, Paris, the lucky poker players, their soccer team. Someone once said that “France would be an okay place without the French people”. It sums up pretty well what I think about the place. »

Rien de bien vraiment intéressant je vous l'accorde. S'il fallait citer tous les trous duc qui vomissent sur notre fier-grand-beau-magnifique peuple, on serait pas sorti de l'auberge (rouge).
C'est juste pathétique de n'avoir trouvé que ce moyen de se faire remarquer. Le pauvre!

Pourquoi j'en cause? Parce que j'avais envie de mettre une image de cochon mauve?
Et bien non!

La Finlande m'a toujours fait penser à une succursale russkov et je bondis sur l'occasion de vous lâcher une petite illustration du poker à la russe qui fera bondir de "Mais oui, c'est bien sûr!" l'ami Audrelisa.

le poker a la russe


Probablement un move que notre excité du pays du père noël nous tente...



Coaching Poker: session 4

Le quatrième volet de mon opération de coaching est dispo en vidéo.
Un coaching en cash game, toujours réalisé par l'excellentissime Pe4nuts qui a enfin réussi à remettre son site en ligne. Soulignons d'ailleurs l'apparition récente d'un forum sur le site, forum qui démarre en trombe!

coaching poker


Une session dans laquelle nous abordons quelques mains et dans laquelle pe4nuts virera à son accoutumée sur un volet psycho-technique en levant le loup sur une main qui pourrait paraître anodine.

Anodine, pas tout à fait, puisque je l'avais sciemment sélectionnée sachant que ca clochait...

Glissée également dans le lot, la fameuse main new york back raise de cette semaine et quelques autres couillonades de bon aloi.

Encore une fois, l'état d'esprit du coach est parfait. Tu lui dis j'ai fait une connerie et bam, il te positive-attitude le fait de faire des erreurs.
Même si on aurait pu s'en douter au vu de ses vidéos, j'avoue que je suis plus que surpris de la maturité et de la philosophie qui se dégage de ce jeune homme.Il ira loin si les petits cochons le mangent pas avant, comme on dit dans ma campagne.



Vous pourrez en début de vidéo admirer mon good run du début de mois, good run qui ne s'est pas essouflé depuis l'enregistrement. Pourvu que ca dure!
M'est avis que le coaching n'y est pas pour rien, même si l'affluence de bons spots aide à la construction.

La prochaine et dernière session sera carrément axée sur le côté psychologique, versant sur lequel j'avoue avoir régulièrement quelques faiblesses.
Comme tout le monde, il semblerait.



Radio Poker : Belgique, Tripoteuses et DavidL

Ces derniers mois, les radios poker (web) ont fleuri et sont devenues très tendance. Si on est loin des programmes directs toute la journée, il y a quand même matière à écouter deux trois trucs sympas en même temps que l'on grinde le soir.

radio poker
z'ont même pas encore de radio chez chili :(
Tendance, fashion, in, un peu comme moi quoi!
Du coup, il semble normal (thin bluff inside) que les radios causent de moi.

C'est tout d'abord les rigolos de Belgique Poker Radio qui ont tenté une attaque (suivie d'une OPA agressive à laquelle j'ai du résisté) sur le grand, le beau, le fort Rincy.
Dans une chronique déjanté, Ray, l'animateur que l'amérique s'arracherait s'il n'avait un accent impossible, taille un portrait de ma pomme à la serpe. Affûté comme une frite avant le bain, il s'en donne à coeur joie et c'est un pur bonheur.
Un texte à écouter en podcast sur leur site http://belgiquepokerradio.be/ onglet podcast.
D'ailleurs toutes les chroniques de Ray sont à écouter... Pour le côté musical du phrasé, car il faudrait un interprète pour décoder l'animal et enfin piger ce qu'il peut bien raconter avec son inflexion du (deux pieds dans le) plat pays.

C'est ensuite hier soir que les Tripoteuses se sont tripotées sur mes textes. Dans l'émission de pokerstarslive, Anne-So-Bizouteuse et Cathy-Brézilo-Boulognaise ont rapidement glissé 2/3 mots envers la blogosphère avant que la runner up de la dernière maison de passe du bluff ne déclame les gros mots de mon billet nénervé de lundi.
J'imagine que mon côté bad boy a du faire humidifier les petites culottes des deux croucrouteuses. J'ai un read vu que Cathy a lamentablement bafouillé sur mes quelques versets sata'nique et qu'elle n'avait pas les deux mains sur la table...
Pas de podcast malheureusement de l'émission que j'avoue avoir coupé à la pause, la phase trop laborieuse d'extortion de mots à des invités qui avaient oublié leur charisme sur le tchat de Fullt Tilt m'étant pénible en plein grinde.
Ca me paraît vraiment moyen-âgeux de ne pas pouvoir avoir un podcast de l'émission, après tu me diras qu'elles sont plus trop de première fraicheur non plus les animatrices...

Ok, ok, on parle de moi à la radio mais c'est pas tout puisque moi aussi je vais causer dans le truc muche.
Même que je vais faire le commentateur de tournoi!

DavidL m'a gentiment sollicité pour animer sa radio la semaine prochaine lors du tournoi choc des générations Ladies and Bloggers. Le concept tarabiscoté disponible ici. Je rappellerais que DavidL est The Organisateur de championnat divers et variés sur la toile à moindre budget et avec des dotations plus que sympas!
J'ai accepté de tenir le crachoir quelques heures vu qu'il va y avoir du monde que je connais en piste. Une occasion de se foutre de la gueule des collègues ne se loupe pas.
Autant prévenir les loustics que je serais sans pitié, méchant, vil, acharné, sauvage, pédant, saignant.
Je vais leur vomir dessus, leur faire caca sur la tête, leur enfoncer le clou... mais dans l'oeil, là où ça fait le plus mal!

Bon, je ne sais surtout pas comment je vais gérer cette aventure car c'est une première, pourtant je suis plutôt motivé.
Vu que j'ai la marmaille à la maison ce soir là, je ne pourrais pas couvrir le tournoi dans son intégralité, alors je vais essayer de tout donner sur mon créneau.
Là aussi, ca risque d'être encore du tout dans le groin!

(et pour celles qui rêvent d'entendre ma douce voix en avant première, voir le billet précédent...)













New York Back Raise Squarred en video

New York
New York!

Tu le sens mon gros New York Back Raise?

La petite main du jour est une histoire d'arroseur arrosé: je tente un new york back raise qui se fait... new york back raisé!

Bon ca pourrait être rigolo, mais lâcher une cave a bizarrement tendance à me faire sourire version asiat. Bon, c'est le jeu ma pauvre lucette, mais j'ai le droit d'être mauvais perdant.

Tant pis, c'est l'occasion pour moi de tester une nouvelle façon de publier des mains de façon pérennes sur mon blog. Pérenne car je suis assez confiant sur la longévité de utube. Après il suffit d'avoir une configuration adéquate d'un logiciel de record vidéo, ce qui demandera peut être un peu de temps.

Bref, pas besoin d'en écrire plus puisque tout semble déjà dit dans la vidéo pour laquelle j'ai également investi dans un micro...
Bon l'investissement du micro, c'est pas seulement pour la vidéo, plus d'infos à priori demain.




Un essai qui pourrait faire des petits, notamment des sessions de cash game commentées, si vous appréciez...
Let me know about it!

Edit: le coach semble dire que c'est une des rares situations ou un fold est envisageable puisque cette main est evoque dans ma seance de coaching 4



L effet stringasse - suicide social

Attention, ce billet contient nombre de grossièretés pouvant choquer le prude, la veuve et l'orphelin.

Le lecteur lambda qui a tendance à me trouver sympathique pourra éventuellement squizzer la deuxième partie de ce billet afin de conserver une bonne image de ma pomme. S'il s'emmerde, il peut, pour compenser, allez mater mon billet précédent avec la vidéo de ma dernière session de coaching.
Pour les autres, cette deuxième partie vous est grâcieusement dédicacée.


blog poker suicide social

L'effet papillon, tu connais? Je vais pas te refaire la théorie du chaos malgré mes (trop) longues études en mathématique et modélisation. L'histoire c'est qu'un con de papillon pourrait déclencher une tempête à l'autre bout du monde.

L'effet stringasse, c'est un peu pareil. Ca déclenche des trucs ailleurs.
Ainsi la miss anne sophie (dont il s'avère que je suis le gourou gourou dans la case) s'est propulsée à la deuxième place du classement wikio ebuzzing et il est fortement supputé dans les milieux non autorisés (à semi juste titre) que cela serait du à l'effet stringasse.
Bien sûr, ca serait dommage, regrettable, réducteur, de ne retenir que ce fameux billet envolé (RIP) du travail de notre bijouteuse, même si celui-ci a créé un émoi chez les oisifs.
Ca serait moche d'oublier qu'elle écrit presque quotidiennement des billets avec un style dont certains pourraient prendre exemple. Avec envie et générosité.
Oh certes, son petit monde fleure bon la consanguinité du microcosme pokerstars/livetardien parigot, mais tout comme la blogosphère l'est régulièrement en s'auto poupougnant.
Moi même, j'y goute parfois peu le fond, vu que je me cogne de la plupart de ces pimpins que je ne connais pas, tout en appréciant grandement la forme.
Pourtant, la dame a son public, ses fans, et il n'y a qu'à voir le nombre de partage sur facebook de ses billets pour comprendre qu'elle a réussit à créer une niche qui n'appartient qu'à elle. Et que son talent de narratrice est plus qu'apprécié.
Ca peut énerver, susciter l'incompréhension.
Ca peut donner envie de râler, voir plus si affinité.
Mais, il n'en déplaise, elle mérite de figurer en bonne place dans ce sacro saint classement.
Tu peux avoir un excellent blog avec trois lecteurs (ton papa, ta maman et ta petite soeur), n'empêche que dire que celui de ton voisin avec ses 6700 fans est beaucoup moins bon, c'est juste pas forcément objectif.
Bien sûr, après on aime ou on aime pas, mais les goûts et les couleurs...

Te leurre pas (ane y bal) lecteur.
Je ne prend pas la défense de la dame tel le chevalier blanc-pomme en complet altruisme, j'ai moi aussi mon lot d'énervés des glandes et j'arrive à comprendre que cela puisse semer le désarroi chez la donzelle qui découvre les feux de la rampe version gratouilleurs.

On ne peut pas plaire à tout le monde, dixit le roquet.

Je trust ce putain de top depuis plus d'un an en première position (à l'insu de mon plein gré) avec la fâcheuse impression d'en énerver certains.
D'agacer.
La réussite, même aussi ridicule que celle-ci, ça agace toujours tu vois.
J'en parviens à souhaiter dégager de la tête. Genre, ne plus être en première ligne. Ne plus être jugé, évalué, toisé.
Genre ne plus exacerber des jalousies stupides.

Exemple révélateur avec la dernière planche d'aldanjah dans laquelle je suis directement visé. Si le blogger a probablement désiré faire un trait d'humour, il n'en reste pas moins que cette planche exprime les pensées de certains. (peut être même les siennes, va savoir Charles, ce que je n'ose pourtant imaginer puisqu'il est habitué à enrichir mes posts de ses commentaires)

Des aigris.
Des vermoulus.
Des rongés de l'estom'.

Hey, toi ducon qui ne peut blairer mon blog, tu te niques.
Toi que ca emmerde que je fasses ici ce que je veux, tu te niques.
Toi que ca défrise que je causes de quoi c'est t y que j'ai envie, tu te niques.
Toi qui dégueule que mes billets puisse être appréciés, tu te niques.

Comme dirait notre ex président, casses toi pauvre con!

Oh, c'est pas bien de parler comme ca! Oh, faut pas se fâcher avec les gens! Oh, faut pas leur dire ça comme ça, ils peuvent finir par t'apprécier! Pis on sait jamais!

La vérité, c'est que j'en ai rien à carrer de la diplomatie.
Ca te plais pas?  Comme Rocky dans la réserve, je m'en bat les steacks.




Et pour ceux qui comprennent mal le françouze





Désolé pour cette petite mise au point.
Dès demain, ce blog reprendra son ton habituel de légèreté, de whine, de saucisses et de gonzesses en tenue légère.
Il ne restera peut être plus grand monde à le visiter après cet écart de langage mais ils seront probablement les meilleurs...




Coaching cash game: session 3

La grande saga de mon coaching poker continue avec la troisième session.

Après l'échec du record video de la seconde, les reports dus aux emplois du temps et les bugs d'enregistrements, nous sommes enfin arrivés à trouver un créneau et un logiciel fonctionnel.

Vous aurez donc cette fois (enfin!) droit à une session vidéo!

Une session pour laquelle j'avais préselectionné quelques mains qui m'avaient causé des difficultés (dont certaines publiées cette semaine...).
Comme toujours, derrière les mains et le côté technique, c'est principalement mon approche qui fait défaut.

open raise like a poker robot
I Robot Raise

Encore une fois mon coach alias Pe4nuts (son site), parvient à avoir la bonne réflexion, la bonne analyse avec une vue un cran largement au dessus du bout du nez.

C'est ca l'expérience. Rodé à guider des joueurs de différents niveaux, il est capable de percevoir certaines choses que le vulgus playorus a des difficultés à discerner.

Bref, la video de la séance. Apologize for my bredouillage stress induced, ma voix de merde déformée par le micro et l'angine de Pe4nuts.





En conclusion, je vous avouerais qu'il n'est pas si facile de montrer ses conneries sachant que des centaines (voir plus) de personnes vont les visionner.

Pourtant, c'est quand même un fabuleux accélérateur de progression tellement les conseils peuvent être précieux lorsqu'ils sont adaptés.

Alors, je vais continuer à baisser la tête, mettre ma cagoule et tenter d'avancer...



Fevrier va passer

Sous ce titre issu des paroles de Fevrier par Dominique A (dans le seul album que je trouve vraiment bon de cet artiste) se cache mon rapide bilan de ce mois.

Un bilan pas si mauvais que ça pour selon que je navigue encore en dépression hivernale.

Pour preuve, ma courbe du mois en cash game:


courbe de gain cash game mensuelle


Vous affolez pas, la pente plus raide sur la dernière session est effectuée en NL30. J'en ai un peu ma claque de la NL10, alors je suis allé shooté au dessus, histoire de m'aerer, m'oxygéner, ventiler comme Raoul!

J'ai encore bien fait de belles boulettes ce mois mais le niveau générale de la NL10 me permet de grinder pépère.
L'essentiel est que je fais constamment évoluer mon jeu vers le mieux.
Vers le loose aussi, puisque c'était un de mes objectifs en me lançant en SH.

Bref, je suis plutôt à l'aise blaise dans la limite, du coup je m'offre une nouvelle fois la montée et j'espère juste ne pas taper un bad run en NL30 qui m'obligerait à redescendre.

Ce mois sera surtout marqué par mon début de coaching. Un coaching qui m'a permis de pointer des erreurs d'approche assez critiques et qui j'espère va me faire progresser au lieu de stag-bouser.

La séance trois devrait d'ailleurs être diffusée incessement sous peu... Stay Tuned!

Côté MTT, ca a été minable il faut bien le dire.

La vérité, c'est qu'avec le coaching en cours je suis vraiment focalisé sur le cash game et je me sens parfois étrangement pas à ma place sur les donkament sur lesquels je joue.
Ca me frustre énormément de devoir être rapidement dans des modes de push or fold.
Ca me frustre de ne pas arriver à monter suffisamment de jetons dans les premiers niveaux pour en arriver à pratiquer un jeu aussi binaire.
Ca me frustre de contempler des mecs qui font n'imp une main sur 4, qu'ils chattent sur ma gueule et que je me retrouve dehors.
Ca me frustre car je ne suis pas dans l'état d'esprit d'un joueur de donkament en ce moment.

Quand t'essaie de travailler sur ton jeu et qu'à côté tu te retrouve dans des spots tellement cons à jouer, ben tu te retrouves à côté... de la plaque.

Tout dans le groin!!!!

T'as l'impression d'être en mode grand écart. Tu piges plus rien à rien.

Bref, faudra que je me remette sérieusement en question sur mon jeu en MTT une fois que j'aurais terminé le coaching en cash game.

D'autant plus que j'ai eu la chance d'avoir une excellente review d'une de mes sessions par un illustre joueur fraichement blogscarisé. D'ailleurs, je compte faire une vidéo de la session avec les commentaires avisés dès que j'aurais le temps et le matériel. Faut pas gâcher...

Bref, je compte pas lâcher l'affaire mais je dois réussir une composition qui me paraît un peu difficile en ce moment.
Espèrons que j'arrive à une parfaite dichotomie ce mois: massacre de la NL30, pillage du F5000 et de l'Open du soir.


Question vidéo MTT, vous pouvez allez faire un tour sur le blog d'alecsendr ou vous pourrez mirer une revue de MTT dans laquelle je me retrouve parfaitement. Les commentaires d'alecs sont priceless, genre: "je ne sais pas pourquoi je fais ça. D'ailleurs je ne sais pas comment je fais pour gagner au poker".



En bonus, LA chanson de Dominique A. Kiff intégral, c'est vieux mais toujours aussi bon!





PS: Merci à tous les fishs qui ont voté pour moi aux blogscars 2012. Faire un podium dans cette compétition relevée, tient de l'exploit!!!! Thanks All!!!!